Le Léviathan

par

Résumé

« Le Léviathan, ou la matière, la forme et la puissance d'un État ecclésiastique et civil », est probablement l’œuvre la plus connue de Thomas Hobbes. Cet essai en quatre parties a été publié originellement en langue anglaise en 1651. La traduction vers le français a été effectuée à partir de 2002 par Philippe Folliot, professeur de philosophie. Les quatre parties s’intitulent respectivement : « De l’homme » (traduction publiée en novembre 2002) ; « De la république » (traduction publiée en avril 2003) ; « De la république chrétienne » (traduction publiée en septembre 2003) ; « Du royaume des ténèbres » (traduction publiée en janvier 2004). Rappelons, à toute fin utile, que le Léviathan est un monstre aquatique de la mythologie phénicienne présenté dans la Bible comme le symbole du paganisme.

RÉSUMÉ DE L’ŒUVRE

La première partie s’ouvre sur une épître dédicatoire adressée à Francis Godolphin, baron, homme politique britannique et ami de l’auteur. Les premiers chapitres de cette partie sont dédiés aux méandres de l’esprit humain. L’auteur soutient que nos pensées sont dérivées de nos sensations. Ces dernières sont le fait du corps extérieur qui presse nos sens et transmet ensuite l’information au cerveau et au cœur. Il pense que c’est le mouvement qui crée le mouvement et que c’est une action sur la matière qui provoque la sensation. C’est ce mouvement constant qui transforme la sensation en pensée laquelle évolue jusqu’à ce qu’elle rencontre une résistance. C’est cette...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Le Léviathan