Le Léviathan

par

Le pouvoir souverain

Abandonnée à elle-même, l’humanité entière disparaîtrait en l’absence d’ordre social. Ce qui sauverait l’homme, serait sa peur de disparaître avec les autres et son désir de survivre et de se faire un nom. L’homme comprend qu’afin d’assurer sa survie, il n’y a point d’autre choix que de quitter l’état de nature et de laisser le gouvernement prendre le contrôle. Ceci est, d’une part, la raison pour laquelle l’homme laisse grandir ses passions lorsqu’il décide de se séparer de son état de nature initial. D’autre part, l’homme se sent également motivé par sa peur de la mort, son désir d’obtenir les choses nécessaires pour sa survie et son succès.

D’après Hobbes, les lois de la nature sont dictées par la raison et conduisent aux limitations du droit naturel que possède chaque être humain. La première loi de la nature – et donc la loi la plus fondamentale – est la recherche éternelle de la paix. Cette loi est immuable, car elle est totalement basée sur la rationalité. Néanmoins, comme toute autre loi de la nature elle doit être respectée et mise en application par tous les hommes. Pour y arriver, il faudrait donc que tous renoncent à leurs droits individuels.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le pouvoir souverain >

Dissertation à propos de Le Léviathan