Le Léviathan

par

L’état de nature

Par son approche mécanique dans la compréhension de l’être humain et de ses passions, Hobbes décrit ce que serait la vie sans un gouvernement. C’est ce qu’il appelle état de nature. Dans cet état, chacun a le droit de faire tout ce qu’il veut. Ce qui conduit à ce que Hobbes appelle guerre de tous contre tous (Bellum Omnium contra Omnes). Hobbes est l’un des premiers écrivains à imaginer un état de nature préexistant à la société humaine, afin d’y identifier la manière dont les hommes agissent sans directives ou organisation commune qui peut maintenir tout en ordre et avec respect. Cependant, l’état de nature de Hobbes est irréel, car il n’existe pas.

Pour Hobbes, l’homme est courtois et sociable non pas par nature, mais par accident. Sa vraie nature est une culture de guerre, une culture prédatrice. C’est pour cela qu’il cite que l’homme est un loup pour l’homme. Dans l’état de nature, les hommes sont tous égaux et donc ont les mêmes passions, les mêmes droits d’accès aux mêmes choses, et utilisent les mêmes moyens pour accéder au succès (soit la ruse, soit l’alliance et l’association). En l’absence d’un gouvernement, chaque homme ferait comme bon lui semble, et chaque homme est le seul juge de ses actions (bonnes ou mauvaises).

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’état de nature >

Dissertation à propos de Le Léviathan