Le passe-muraille

par

La fin... et les moyens

La nouvelle du Passe-muraille se centre autour du thème de la fin et des moyens déployés pour l'atteindre. Elle part d'un minuscule détail : le grain de sable qu'introduit le chef de Dutilleul dans la mécanique du quotidien monotone de ce dernier – grain de sable qui enraye la fuite irrémédiable du temps et qui prend de l'importance. Tant d'importance que Dutilleul décide d'agir pour sauver la fadeur de son existence.

         Sa récente maladie lui permet d’élaborer une tactique pour se débarrasser de son chef, dont les moyens apparaissent véritablement disproportionnés. Faisant sombrer son supérieur dans la folie par ses passages à travers les murs, Dutilleul va ensuite confondre la fin avec les moyens : son instrument machiavélique va devenir sa raison de vivre, tant il l'a fait se sentir vivant.

         La nouvelle dépeint ainsi l'inconsistance de l'existence et la confusion de l'homme entre les moyens qu'il déploie pour vivre et la fin – la vie même. Dutilleul finit ainsi prisonnier de son désir de vivre –...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La fin... et les moyens >

Dissertation à propos de Le passe-muraille