Le premier jour

par

Résumé

Marc Levy est un auteur écrivain français né en Octobre 1961 près de Paris. Il est rendu célèbre dès la sortie de son premier livre ‘Et si c’était vrai’ adapté au cinéma en 2005. Ses romans bénéficient d’un accueil très divers de la part de la presse qui n’aime pas nécessairement les auteurs dits « populaires ». ‘Le premier jour’ est une œuvre d’aventure, son neuvième roman paru en 2009 aux éditions Robert Laffont. Notons que l’auteur sortira un second tome au cours de la même année et intitulé ‘La première nuit’.

L’histoire pourrait se résumer ainsi : un étrange objet découvert dans un volcan va tout révolutionner sur ce que l’on croit de la naissance du monde ; cet objet va changer la vie de deux personnes, une archéologue et un astrophysicien ainsi que celle du lecteur.

L’auteur à succès nous parle ici du tout premier jour où la terre a été créée, du premier homme apparu, de la découverte des origines de nos vies. C’est ainsi qu’il nous fait suivre à tour de rôle les traces de deux personnages principaux, Keira une anthropologue française spécialiste en archéologie (qui est à la recherche du premier homme dans la vallée de l’Omo une rivière éthiopienne longue de plus de 760km) et Adrian un astrophysicien anglais qui s’intéresse particulièrement aux étoiles extrasolaires. Un jour, elle reçoit en cadeau de la part d’un éthiopien un pendentif fait d’une matière inconnue. Ce pendentif est solide comme la roche mais lisse et poli de façon trop régulière. Il s’avère très difficile d’en analyser ne serait ce qu’un fragment car la pierre est absolument incassable ; enfin, le bijou semble diffuser une carte astronomique des premiers temps mais un jour il est frappé par un éclair.

Une association internationale secrète convoite le pendentif et ce qu’il représente car il ne ressemble à aucune parure tribale et même le chef du village voisin où l’archéologue faisait des fouilles ne peut dire d’où il provient. Il se contente de dire que la jeune femme ne devrait pas le conserver sur elle, ce serait en tout cas plus prudent mais comme c’est un présent de Harry (un jeune éthiopien qu’elle a recueilli à la mort de sa mère), elle ne veut s’en défaire sous aucun prétexte par affection pour lui. C’est à ce moment là que Keira retrouve son ex-amant Adrian, ce dernier pense que la terre est ronde, l’espace courbe et que pour percer et étudier les mystères de l’univers il faut se déplacer, parcourir la planète entière vers toutes les contrées encore désertes et inexploitées. Il revient d’une mission de plus de trois ans qui se déroulait au Chili car il cherche toujours à percer le secret de la formation de notre univers. Leurs vies mutuelles paraissent toute tracées mais il n’en est rien, car l’image diffusée par le bijou suggère qu’il en existe d’autres exemplaires à travers le monde et les deux héros débutent leur quête des copies du pendentif. Mais un bouleversement dans leurs recherches se produit bientôt : Adrian est victime d’un malaise en altitude et Keira demeure impuissante face à une forte tempête qui détruit tout un village et le site où elle effectuait ses fouilles. Les enfants sont saufs, ils avaient été regroupés, les vieillards veillant sur eux, pendant que Keira et ses collègues tentaient de faire le point sur la situation ; elle se rend à l’évidence et abandonne la vallée de l’Omo ! Keira et Adrian vont être amenés à rentrer respectivement chez eux vu les évènements qui ont causé leur perte à tout point de vue. Se retrouvant au chômage et n’ayant plus aucun fond pour approfondir ses recherches et recommencer ses fouilles Keira rentre donc sur Paris ; Adrian de son côté reprend son poste à l’Académie des Sciences de Londres.

Keira occupe ses journées en allant rendre visite à sa sœur qui travaille dans un musée parisien relativement touristique et célèbre. Jeanne (sa sœur) lui présente un collègue Ivory et le vieil homme gagne immédiatement la sympathie de la jeune archéologue ; il est passionné par le fameux collier que Keira porte autour du cou et il demande l’autorisation à la jeune femme d’effectuer des recherches sur ce bijou. Il s’avère que la pierre n’a pas de date et ne peut donc être étudiée avec des instruments de calculs traditionnels, elle est trop ancienne selon le vieux scientifique. Il n’en touche cependant pas mot à la jeune femme et agit discrètement afin qu’elle puisse reprendre ses fouilles pour trouver d’autres pierres identiques.

Keira et Adrian s’aiment depuis qu’ils sont adolescents et même s’ils se sont perdus de vu durant quinze longues années, un lien d’amitié extrêmement fort les lie ; Adrian (qui a repris son poste à l’Académie des Sciences) finit par apprécier son collègue Walter, leurs rapports ayant été difficiles au début de leur collaboration. Pendant ce temps les « méchants » de l’association secrète tuent des innocents alors qu’ils visent nos deux héros, et le surnaturel surgit grâce à ce ‘bidule’ couleur ébène, tout cela saupoudré d’un parfum humoristique.

Marc Levy déploie une plume de plus en plus agréable et le lecteur se laisse prendre passionnément à l’histoire de ce roman. L’intrigue est bien menée et le suspense est présent tout au long de l’aventure, avec un bon cocktail d’archéologie, d’astronomie, d’évasion, de science fiction voir de fantastique, et bien sûr d’amour. C’est un récit original et facile à lire malgré quelques longueurs au début. On se pose la question de savoir quel pouvoir étrange a ce pendentif, qui tire les ficelles dans l’ombre ? Les héros ne peuvent être lisses qu’en apparence et c’est donc au lecteur d’y mettre les formes. La science que partage l’auteur est fascinante et très divertissante sous certains aspects, on découvre avec plaisir le mystère des étoiles au-delà du fait qu’elles brillent dans le ciel ! Les évènements s’enchaînent, Adrian et Keira se rapprochent et c’est un beau périple à travers le monde dont les paysages sont très bien décrits par l’écrivain… 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >