Le Ravissemnt de Lol V.Stein

par

La déception

Une fois encore la déception est incarnée principalement par Lol. L’abandon de Michael, la séparation avec cet homme qui a ravi son cœur en une soirée, est la plus grande déception de sa vie. Il s’en suit pour elle une longue période de passage à vide. Celle qui a toujours été indifférente ne parvient pas à contenir sa douleur : « Lol cria pour la première fois. » (p.09). Pour la première fois, la « femme de glace » est atteinte par quelque chose. Sa déception la plonge dans une totale hystérie. Elle souffre et se maudit : « La prostration de Lol, dit-on, fut alors marquée par des signes de souffrance. […] Elle prononçait son nom avec colère. » (p.9-10). C’est une femme déçue, blessée, désorientée qui ne parvient pas à expliquer ce qui lui arrive. Sa déception est d’autant plus grave qu’elle n’a aucune explication, aucune raison pouvant justifier le comportement affiché par son fiancé. La frustration qui en suit résulte donc du fait qu’elle n’est aucune explication. C’est d’ailleurs aussi la raison pour laquelle elle se maudit et se rend responsable de cet affront qu’elle a été contrainte d’essuyer.

La déception de Lol, commencée avec Michael Richardson, se poursuit, un peu par sa faute, avec Jean Bedford. Il la trompe, à sa demande, avec de jeunes ouvrières de son usine. Il la trompe, elle est déçue une fois de plus et elle souffre. La déception semble être une fatalité liée à ses amours. Ces déceptions répétées nous poussent à nous interroger : comment une femme aussi belle puisse-t-elle successivement être abusée par deux hommes à qui elle semble avoir tout...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La déception >

Dissertation à propos de Le Ravissemnt de Lol V.Stein