Le Ravissemnt de Lol V.Stein

par

Lol V. Stein

Son père, d’origine allemande, était professeur d’histoire à l’université. Elle a un frère de neuf ans son aîné. C’est une fille gâtée par la nature. Elle est magnifique. Seulement, cette beauté a une grande tare : son indifférence, son insensibilité. Rien ne l’émeut : « Jamais, elle n’avait paru souffrir ou être peinée, jamais on ne lui avait vu une larme de jeune fille » (p.02). C’est une femme apathique qui semble survoler la vie sans émotion. Même le décès de sa mère ne semble pas l’affecter : « La mort de sa mère - elle avait désiré la revoir le moins possible après son mariage - la laissa sans une larme. » (p.16). C’est une femme à qui la vie semble ne plus pouvoir rien arracher. Elle ne s’accroche, ne s’attache à rien. Elle semble aimer son amoureux, Michael Richardson, mais le laisse pourtant s’en aller avec un sourire aux lèvres. Elle ne cherche pas à savoir où son ex-fiancé et sa conquête se sont installés. Elle est drôle et moqueuse. Néanmoins, la jeune fille, puis la femme, qui semble insensible, pourrait avoir été affectée par le départ de son amoureux car après cet évènement, elle se renferme sur elle-même. À un certain moment, elle semble avoir perdu la raison, être devenue folle. Elle fait alors la rencontre de Jean Bedford et ils se marient. Trois enfants naissent de cette union. Elle devient une épouse et une femme modèle, assistant son mari dans toutes ses entreprises.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Lol V. Stein >

Dissertation à propos de Le Ravissemnt de Lol V.Stein