Le second traité du gouvernement civil

par

L'importance du droit, et du droit de propriété : l'opposition implicite à Hobbes.

La thèse de Hobbes dans son célèbre ouvrage le Leviathan c'est celle bien connue de l'état de nature de l'Homme, existant avant la vie en société, la politique, l'état et donc le droit. Avant cela, le danger et la peur de la mort règnent en maitres. L'être humain est donc sans cesse menacé, que cela soit réellement ou potentiellement, par tous les autres individus, parce que la relation qui le lie à tous les autres individus est l'hostilité, la peur de l'autre, la force, la violence, '' l'homme est un loup pour l'homme '' ( Homo homini lupus est ), référence de Hobbes à Plaute et à sa pièce de théâtre Asinaria du II° siècle avant JC, reprise fréquemment par les plus grands philosophes, tels que Rabelais, Erasme, Bacon, mais aussi d'autres penseurs après lui ( Arthur Schopenhauer, Freud, Rousseau ).

Cette notion d'hostilité qui est universelle entraine ainsi logiquement que la conservation de soi-même devient le principe le plus important de tous les actes de chaque individu, c'est à dire que tout ce qu'il fera, ce sera dans le seul et unique but de se protéger lui-même de la mort. La seule chose qui compte pour Hobbes est donc la survie égoïste de chaque individu, veillant sur lui-même, pas plus. Cependant, il les présente comme des hommes '' nobles '', car ils se battent pour leur vie, le pouvoir, et donc le prestige, car à chaque fois ils mettent leur vie en jeu.

Locke est contre la thèse de Hobbes, car selon ce dernier la mort reste une menace constante, car l'homme reste en danger, celui '' de l'autre homme hostile ''. Locke pour sa part estime que la mort représente une menace, non sous la...

Inscrivez-vous pour continuer à lire L'importance du droit, et du droit de propriété : l'opposition implicite à Hobbes. >

Dissertation à propos de Le second traité du gouvernement civil