Les Chouans

par

Résumé

En septembre 1799, l'Ouest de la France est déchiré. D'un côté, l'armée de la jeune République – les Bleus – tâche de maintenir l'ordre dans les provinces révoltées ; de l'autre, les Chouans affrontent les Bleus au nom du roi et de Dieu. Le gouvernement du Directoire vient de proclamer la levée de cent mille hommes destinés aux armées de la République, attaquée de tous côtés par ses voisins. C'est chose difficile que d'imposer une levée de troupes en ces hostiles terres de l'Ouest. C'est pourtant ce à quoi s’essaie le commandant Hulot, à la tête de sa demi-brigade. Ce soldat chevronné n'a pas d'illusions : la colonne de conscrits qu'il mène à Mayenne, composée en grande partie de paysans, déteste la République qui a coupé la tête au roi, exilé les seigneurs et fermé les églises. La plupart n'attendent qu'une occasion pour s'enfuir et rejoindre les Chouans.

C'est alors que surgit un étrange personnage : vêtu du sarreau traditionnel et de peau de bique, hirsute, le visage bovin, il arrête la colonne par sa seule présence. Il dit se nommer Marche-à-terre, et ce sobriquet chouan éveille la méfiance de Hulot, qui flaire une embuscade. Il déploie ses soldats et fait explorer le bois voisin. La fusillade ne se fait pas attendre, Marche-à-terre bondit et rejoint les Chouans. Les conscrits s'égaillent telle une volée d'oiseaux et rejoignent les rangs royalistes, à l'exception des quelques patriotes qui font feu avec les Bleus. Le combat est sanglant, les Chouans font retraite. Hulot remarque vite leur chef ; c'est un homme jeune, vingt-cinq ans tout au plus, qui se bat...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Les Chouans