Les cinq cents millions de la Bégum

par

Octave Sarrasin

Le fils du docteur et meilleur ami de Marcel est ce que l’on pourrait appeler un homme ordinaire. Il n’est pas un concentré de qualités, mais n’est pas criblé de défauts non plus. Il est d’une intelligence moyenne qui tranche assez peu avec celle de son père, ce qui pourrait faire penser à quelque imperfection de l’hérédité «Octave Sarrasin, fils du docteur, n’était pas ce qu’on peut appeler proprement un paresseux. Il n’était ni sot ni d’une intelligence supérieure, ni beau ni laid, ni grand ni petit, ni brun ni blond. Il était châtain, et, en tout, membre-né de la classe moyenne ».  Quoiqu’il en soit, il est fortement influencé par Marcel et l’accompagne dans ses aventures. Il est d’ailleurs à ses côtés quand ils découvrent le corps du professeur Schultze.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Octave Sarrasin >