Les cinq écus de Bretagne

par

Résumé

Bretagne, été 1469. L'héroïne, Guillemette Landais, est une jeune fille vaillante et peu féminine qui se retrouve orpheline à l'âge de treize ans. Son père, qui était gardien du château de Fougères, a été tué en forêt par des bandits. Avant de mourir, il a formulé ses dernières volontés à sa fille : elle doit se rendre à Rennes pour y rencontrer un certain messire Jamet Boisguérin, homme de pouvoir car miseur de la ville – c'est-à-dire trésorier –, qui est son grand-père. La seule chose que Guillemette connaisse de son lui, c'est qu'il a abandonné sa femme lorsqu’elle était enceinte. Elle se rend à Rennes accompagnée de maîtres fondeurs, puis chez Boisguérin qui ignorait qu’il avait un fils. Néanmoins, il accepte d'accueillir la fillette sous son toit et de la faire travailler dans sa mercerie appelée « Les cinq écus de Bretagne ». Il lui impose cependant de ne révéler son identité à personne, pas même au frère de Jamet, Gilles de Villefranche, bourgeois peu avenant jaloux de son frère. Jamet n'en dira pas plus sur son frère ; Guillemette devra se présenter comme Philippa, et dire qu'elle est la fille orpheline d'une vieille connaissance.

Dans sa nouvelle ville, Philippa rencontre la servante Lucasse, une femme dure mais maternelle, ainsi que Béatrice, la fille de Gilles, lequel veut la marier de force à messire Rochel. Ne connaissant aucune descendance à Jamet, il espère que Béatrice héritera de l'argent de son oncle.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Les cinq écus de Bretagne