Les faux monnayeurs

par

Olivier Molinier

Si la gaucherie et la sentimentalité caractérisent cet adolescent mal aimé, il subit au cours du récit une transformation qui le mènera à devenir mauvais, brutal, détestable. Cette mue liée à l’influence du comte de Passavant, un écrivain débauché, sur le jeune homme, a pour origine son amour caché pour son oncle Édouard et sa jalousie envers Bernard qui réussit à se rapprocher de ce dernier. Il sera sauvé de lui-même par Édouard avec qui il finit la nuit après une beuverie mémorable. 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Olivier Molinier >

Dissertation à propos de Les faux monnayeurs