Les Neiges du Kilimandjaro

par

Analyse du style

L’intérêt du styled’écriture, de narration de l’auteur est qu’il est directement en lien avec sapersonnalité. Il n’utilise pas les mots à la simple fin de satisfaire lelectorat, mais il écrit comme il contemple le monde, comme il le pense et leressent. Cela donne un relief particulier à ses œuvres, une nature franche etspontanée, sans prétention ni recherche d’une pose. Il souhaite  donner de la matière, de la véracité à sesécrits, sans les enjoliver ni les dénaturer.

Aussi cette franchise dunarrateur se manifeste-t-elle par une écriture simple, aux phrases souventcourtes et dénuées de figures de style et autres procédés qui tendraient à rapprocherson œuvre d’un unique travail sur l’esthétique du langage. Il emploie en effetles mots non pas pour qu’ils soient agréables à l’oreille, mais fidèles à sapensée. C’est précisément là le sens de ces paroles : « La prosen’est pas de la décoration, c’est de l’architecture ». Ainsi,rigorisme, méthode et précision caractérisent son style.

Cependant, il faut préciserqu’Hemingway n’utilise pas ce style spartiate dans le seul but de se démarquerdes auteurs usant et abusant des tournures rhétoriques et des effusionsverbales. En sa qualité d’écrivain, il se fait également analyste descomportements – c’est ce que l’on nomme le « behaviourisme », selonle terme anglais « behaviour », qui signifie « comportement ».Ce procédé consiste à dresser un portrait des personnages non pas en sefocalisant sur leur psychologie et leurs désirs, mais davantage sur leurscomportements. C’est ce qui pousse Hemingway à conserver cette distancedescriptive par rapport aux protagonistes qu’il utilise, afin de se focaliserdavantage sur leurs agissements que sur les motifs mentaux qui les font agir.On peut qualifier son style de « réalisme américain », prenant lasuite des auteurs tels que Stephen Crane ou Mark Twain.

« Ainsi, se disait-il, nous avons bien fait decesser de nous disputer. Il ne s’était jamais beaucoup disputé avec cettefemme, tandis qu’avec les femmes qu’il avait aimées il s’était tellementdisputé qu’ils avaient toujours fini, le pouvoir corrosif des querelles aidant,par tuer ce qu’ils avaient de bien ensemble. Il avait trop aimé, trop exigé, etfinalement tout usé jusqu’à l’épuisement. »

Il n’en reste pas moins unécrivain formidable relativement à la description des émotions, car bien qu’ilne s’attarde pas sur les sentiments des personnages et ne verse pas dans lelyrisme, les enchaînements de situations et de comportements qu’il décritcréent d’eux-mêmes l’émotion associée. Par exemple, dans Les Neiges du Kilimandjaro, le ressentiment d’Harry envers sa femmequ’il incrimine comme étant celle qui l’a empêché de mener à bien son rêved’écriture ne prend pas la forme de longs monologues intérieurs mais s’exercesous la forme de flashbacks, consistant donc en une suite d’événements qui nousamèneront à ressentir et à comprendre la tristesse et la frustration présentes d’Harry.

« S’il est dit que tu dois partir, fit-elle,crois-tu qu’il soit absolument nécessaire de détruire tout ce que tu laissesderrière ? Enfin, je veux dire : faut-il que tu emportes tout ? Faut-ilabsolument que tu tues ton cheval, ta femme, et que tu brûles ta selle et tonarmure ?

– Oui, dit-il, c’est ton maudit argent qui était monarmure.

– Cesse.

– C’est bon, je m’arrête. Je ne veux pas te faire depeine.

– C’est un peu tard.

– Très bien, alors. Je vais continuer à te faire de lapeine. C’est plus amusant… »

Jamais dans la nouvelleHemingway ne nous donnera le nom de famille du personnage principal. Ilsous-entend ainsi que le lecteur a besoin de connaître uniquement l’essentiel,ce qui lui sera nécessaire pour comprendre Harry à travers son agonie et sadéception à l’idée de mourir.

Le style épuré de l’auteurface à la mort du personnage principal traduit ici un laconisme et unerésolution devant un destin inéluctable. Il semble nous montrer que lutter contrela mort est vain et qu’il vaut mieux l’accepter lorsqu’on sent son approche,ainsi que le fait Harry, qui sera ainsi transporté dans un monde de rêves et desouvenirs en attendant la délivrance.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Analyse du style >