Les yeux jaunes des crocodiles

par

La reproduction du modèle familial

Comme mentionné plus haut, Joséphine ne veut pas reproduire le modèle familial qu’elle a subi auprès de sa mère. Celle-ci ne l’a jamais aidée, ne lui a jamais montré amour et soutien, même dans les épreuves de la vie. Elle a toujours préféré sa sœur pour des motifs pour le moins futiles et infondés, et n’a jamais cessé de rabaisser sa cadette. Joséphine ne veut pas se laisser aller à faire de même avec ses filles, elle tente de maintenir le dialogue, de n’en favoriser aucune et de toujours leur montrer son amour et son soutien.

Hortense pourtant a hérité de la superficialité de sa grand-mère et utilise déjà les garçons pour servir ses désirs. Comme Henriette aussi, Iris n’aime pas son mari et a plutôt l’air d’être avec lui pour l’argent et les avantages procurés par sa bonne situation. On voit donc que par certains aspects, la reproduction du modèle familial tente d’être évitée, notamment par Joséphine, mais qu’elle est tout de même assurée par d’autres membres de la famille, victimes de mécanismes en grande partie inconscients.

Inscrivez-vous pour continuer à lire La reproduction du modèle familial >

Dissertation à propos de Les yeux jaunes des crocodiles