Lettres à Madame Hanska

par

Présentation et résumé

Écrites entre 1832 et 1848, les Lettres à Madame Hanska d’Honoré de Balzac relatent la passion grandissante de l’auteur pour cette correspondante anonyme et fervente admiratrice de son travail, qu’il nomme tout simplement « l’étrangère ». Au fil de l’épanouissement de leur relation, Balzac tombe en admiration pour cette femme qu’il épouse quelques mois avant son propre décès. Les Lettres à Madame Hanska traduisent donc le développement croissant d’une histoire amoureuse passionnée, mais elles constituent en outre une réflexion sur le sentiment amoureux et ses conséquences.

L’incroyable histoire d’amour que connut à distance Honoré de Balzac dura dix-huit années, que l’on peut diviser en seize années d’attente difficile, deux années de véritable bonheur et seulement six petits mois de mariage et de vie de couple.

Évelyne Hanska – de son vrai nom Ewelina – est née en 1802 à Kiev. Elle est la sœur de l’écrivain Henryk Rzewuski, promoteur du roman historique en Pologne. En 1820, elle épouse le comte Hanski. Elle est jeune et belle, et lui était promise depuis ses quinze ans. Le comte Hanski quant à lui est un riche propriétaire terrien de trente-huit ans. La comtesse lui donnera six enfants, mais tous moururent en bas âge, sauf une fille, Anna. La comtesse vivait retirée dans son domaine de Verkhovnia en Ukraine et avait pour passion la littérature française, et notamment les œuvres d’Honoré de Balzac, alors très à la mode dans la haute société. Elle devint vite une grande admiratrice de cet auteur et entreprend une correspondance avec lui, qui allait durer dix-huit ans.

Leur première rencontre a lieu en septembre 1833 sur les rives du lac de Neuchâtel en Suisse et c’est le coup de foudre immédiat, surtout pour le jeune Honoré de Balzac. La comtesse de son côté avait entrepris de brider ses propres sentiments car l’écrivain était connu pour le nombre de ses conquêtes. L’écrivain aura pour tâche de convaincre sa bien-aimée de la sincérité et de la noblesse de ses sentiments. Quatre cent quatorze lettres ont été écrites entre 1832 et 1848, et ces lettres sont devenues par la suite une des principales sources d’information sur Honoré de Balzac et sa bien-aimée Mme Hanska, mais aussi sur ses œuvres, ses problèmes quotidiens, et sa vie en général. C’est grâce à ces lettres que l’on connaît mieux la tristesse de la vie de Balzac, qui ne s’apparentait pas à l’image de charmeur qu’on s’est beaucoup faite de lui, et les angoisses qui l’ont habité.

Honoré de Balzac y argumente son amour pour la comtesse, il lui répète inlassablement que l’image qu’elle a de lui est fausse, qu’il n’a pas de goût pour une vie faite de soirées mondaines et que seul son amour pour elle compte. Mme Hanska répond en lui disant combien elle aussi l’aime et combien elle a peur de cet amour avec un écrivain à la mode adulé par la gent féminine. L’écrivain rédige pour elle de nombreux poèmes que lui inspire sa passion, auxquels la comtesse répond avec autant de passion et d’amour.

Cet amour fut en outre très inspirant pour l’écrivain, devenu très mystique du fait de l’influence de son amie polonaise. Mais parfois cette passion a certes pu l’empêcher d’écrire, comme lorsqu’il décida de construire un palais digne d’elle, rue Fortunée, devenue la rue Balzac. En 1846, il y achète en effet une dépendance de la Folie Beaujon, et entreprend de la décorer en laissant libre cours à son imagination fertile, ce qui lui prend deux longues années, des années durant lesquelles il n’écrit rien sinon les lettres à Mme Hanska. Cette période l’a en outre épuisé.

Son rêve se concrétise au début de l’année 1850 quand il peut enfin épouser « l’étrangère », mais il souffre alors d’un œdème généralisé et ses médecins ne peuvent lui éviter une péritonite qui lui est fatale. Quelques mois seulement après son mariage, Balzac meurt à Paris, dans le château de ses rêves, laissant derrière lui un immense héritage littéraire mais aussi des dettes à Ève de Balzac, qui continuera de s’occuper de la mère de son mari et de son œuvre, qu’elle fait en partie compléter et publier.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Présentation et résumé >