Lorenzaccio

par

Le contexte historique

L’œuvre d’Alfred de Musset s’inspire fortement du contexte historique de l’époque et entretient un lien très fort avec les évènements contemporains de ce temps. Elle met en scène des personnages sortis tout droit de la réalité, et s’appuie sur des faits historiques non négligeables.

Le cadre de l’action se déroule dans la ville de Florence en 1537, et permet une mise en relief des trames politiques qui s’y déroulaient alors. En effet, la ville est en ce temps-là contrôlée par l’Empire romain catholique, avec un pape à sa tête. C’est à l’époque Charles Quint qui tient la cité sous son contrôle, et décide d’en donner les rênes à quelqu’un qui sera, selon lui, digne et capable de conserver la suprématie du Saint-Empire, fragilisée par l’expansion du mouvement protestant et par la naissance récente de l’Église anglicane. Le Pape, lui-même descendant des Médicis, s’occupe donc de désigner le successeur de Charles Quint qui détiendra le contrôle de Florence, et son choix se porte sur Alexandre de Médicis. Ainsi, le descendant de la dynastie italienne n’a pas d’autres choix que de faire preuve du comportement qu’on attend de lui : la répression et la fermeté produisent un climat autoritaire et cruel qui s’étend sur la ville de Florence.

C’est donc une atmosphère de tension et de dangers qui plane alors sur la ville dont Musset fait le théâtre de sa pièce. Or, nous devons rappeler que l’auteur publie son œuvre en 1834, quelques années après les évènements de juillet 1830, quand des groupements révolutionnaires ont entraîné l’instauration de la monarchie de Juillet en France.

Ainsi, Alfred de Musset fait du contexte historique l’un des acteurs même de la pièce, et instaure un rapport de proximité important entre l’histoire qu’il nous raconte, au XVIe siècle, et les évènements de sa propre époque. Les deux époques portent leur lot de ressemblances : les villes clés, Florence et Paris, sont le théâtre de nombreuses agitations politiques et du mécontentement des populations, qui désirent d’un côté un retour aux pratiques traditionnelles politiques ou religieuses, et de l’autre un changement radical par le coup de force.

Ceci contribue à rendre la pièce criante de vérité, à la mort près de Lorenzaccio, qui n’est pas historique. Ce contexte montre également que trois siècles après, les hommes continuent de régler dans le sang les erreurs qu’ils ne parviennent pas à mettre de côté et dont ils ne tirent aucune leçon.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le contexte historique >