Mémoires d'une jeune fille rangée

par

Résumé

Dans Mémoires d'une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir retrace les vingt premières années de sa vie. Elle voit le jour en 1908 à Paris, au sein d'une famille bourgeoise aisée. Son père, Georges, est un homme brillant, quelque peu atypique dans son milieu – fervent comédien amateur, il se produit régulièrement sur les planches – mais cependant traditionnel dans sa façon de voir le monde : sans être royaliste, il est conservateur, antidreyfusard, et en aucun cas féministe. Il est cependant adoré et admiré par ses filles Simone et Hélène, surnommée Poupette. Leur mère, Françoise, de dix ans plus jeune que son mari, est également issue de ce qu'il est convenu d'appeler la bonne bourgeoisie. Catholique fervente, elle se charge de transmettre à ses filles une éducation religieuse traditionnelle et stricte. Simone a en outre une gouvernante, Louise, qui lui apporte tendresse et stabilité.

Petite fille, Simone mène une vie paisible et heureuse dans un monde qui lui semble parfaitement harmonieux. Elle passe ses étés à la campagne, dans la propriété de son grand-père à Meyrignac, entourée d'une multitude de cousins. Très tôt, la fillette a la perception de sa propre identité, de son unicité. C'est une enfant brillante dont la précocité intellectuelle est encouragée sans flatterie par ses parents. Parallèlement à une foi ardente et affichée, elle dévore les livres qu'on l'autorise à lire, ouvrages soigneusement choisis par ses parents, et, selon la norme du temps et de son milieu, « convenables », c'est-à-dire expurgés de toute allusion à l'amour...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Mémoires d'une jeune fille rangée