Mémoires d'une jeune fille rangée

par

L’émancipation de l’auteur

Tout d’abord, nous devons préciser que le roman « Mémoires d’une jeune fille rangée » constitue le premier volume d’une trilogie autobiographique, consacrée à la vie et au parcours social de l’auteur.

Son évolution constitue un sujet de mémoires très prolifique, tant sur le plan narratif que sur le plan engagé. En effet, c’est la vie de l’auteur qui est racontée en suivant la trame narrative d’une pièce de théâtre ou d’un conte philosophique : la situation initiale correspond à la description d’une enfance déjà moribonde, sans grand avenir prometteur. Or, arrive là-dessus l’élément perturbateur, duquel s’ensuivent les péripéties : le désir d’émancipation de l’auteur, la quête de reconnaissance sociale et l’évolution philosophique, doublée par la découverte du fait que ces deux valeurs vont désormais régir sa vie. De cette prise de conscience apparait donc un chemin presque initiatique, parsemé d’embûches et d’épreuves à relever (passage de l’agrégation de philosophie…), coloré par la présence d’autres personnages très importants : Zaza, l’amie de l’auteur, son cousin Jacques, Herbaud…

Ainsi, nous pouvons dire que dès le départ, le parcours personnel de l’auteur porte les caractéristiques du roman, et il était donc bien entendu très intéressant de le mettre sur papier. Cependant, il n’est pas seulement question de raconter une ascension, aussi impressionnante soit-elle, mais également de passer un message d’espoir et de porter un regard brillant sur la société toute entière, pas uniquement féminine.

En effet, le titre de l’auteur sonne lui-même...

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’émancipation de l’auteur >

Dissertation à propos de Mémoires d'une jeune fille rangée