Mon bel oranger

par

Portugâ

« Portugâ », de son vrai nom Manuel Valadarès est un personnage qui symbolise l’inaccessible et la richesse pour Zézé. Ils se sont rencontrés lorsque ce dernier a failli être renversé par la voiture flambant neuf de cet homme, véhicule qui fait briller les yeux de tous les petits cireurs de chaussures. Leur première rencontre était donc litigieuse, mais peu à peu, un lien très fort s’est tissé entre eux. Le Portugais prend soin de Zézé. Il l’aime contrairement à son vrai père qui le malmène et le maltraite, transformant ainsi sa vie en enfer. Son apparition est comme un éclat de lumière, une renaissance dans l’enfance tourmentée de Zézé. Il représente le père symbolique et spirituel par l’affection qu’il lui offre, mais aussi par sa capacité de réconcilier l’enfant avec le monde des adultes duquel il ne connait, jusqu’à présent, que la douleur et la peur. De plus, sa mort va faire découvrir à Zézé cette dure réalité de la vie à laquelle il n’a jamais été confronté, jusqu’alors.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Portugâ >

Dissertation à propos de Mon bel oranger