René

par

Amélie

Amélie est la sœur aînée de René. Ses quelques années de plus lui permettent toutefois de jouer, au départ du moins, le rôle de substitut de mère. En effet, elle assiste à la naissance aux forceps de René, et cette présence originelle semble fonder la puissance de leurs liens. Elle l’accompagne dans ses longues promenades en pleine nature, partage ses jeux, ses rêves. Elle lui est liée d’un amour fraternel, puis passionné.

Leurs routes divergent alors que René part explorer le monde, et elles ne se recroisent qu’à la suite d’une missive désespérée du frère vagabond, au ton si macabre qu’Amélie le rejoint et l’arrache à en ennui mortel. Ils partagent ensuite quelques mois l’un à côté de l’autre, heureux d’être ensemble. C’est elle qui montre à René l’importance de ne pas rester seul, et l’intérêt de la vie lorsqu’on la partage avec quelqu’un : « Quand le matin, au lieu de me trouver seul, j'entendais la voix de ma sœur, j'éprouvais un tressaillement de joie et de bonheur. »

Mais Amélie est condamnée depuis le départ à être la cause du bonheur, mais également du désespoir de son frère. Au fur et à mesure qu’ils vivent communément, son état se dégrade, elle sombre dans une mélancolie fatale. Elle laisse finalement René avec une lettre lui...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Amélie >

Dissertation à propos de René