Robert des noms propres

par

L'adolescence

Malgré tout, l’adolescence reste un passage obligatoire, que l’on en perçoive ou non les effets. Pendant cette période, l’enfant n’est plus perçu comme tel par les adultes. Il devient un individu capable de se responsabiliser, sans pour autant être autorisé à quitter définitivement le nid. Les parents ont alors des attentes plus grandes. Mais c’est également l’apparition des premiers émois amoureux, des grandes amitiés…

 

Resurgissement de l’Œdipe

 

Le complexe d’Œdipe, déterminé par Freud, est le moment où l’enfant souhaite se rapprocher du parent apposé à son sexe et entre en grand conflit avec le parent du même sexe que le sien. Ici, Plectrude et sa mère vont peu à peu entrer en concurrence, se retrouvant bien loin de la relation idyllique qu’elles entretenaient quand Plectrude n’était encore qu’une enfant. Leurs relations vont peu à peu se distendre, alors que la jeune fille est en internat à l’école des petits rats.

Alors que la santé de Plectrude devient de plus en plus préoccupante, Clémence l’encourage à devenir encore plus maigre, et ne s’inquiète pas de ses douleurs aux jambes. Seule la carrière de sa fille lui importe car à travers elle, elle vit ses propres rêves. Confusément, Plectrude sent que sa mère ne devrait pas avoir une telle attitude envers elle : « Un jour, elle parla de ses problèmes de jambes à Clémence ; celle-ci se contenta de lui dire : – Que tu es courageuse ! Plectrude savoura le compliment. Pourtant, en son for intérieur, elle eut l’impression que sa mère eût dû lui dire quelque chose de très différent. » C’est alors que commencent les premiers doutes et les premiers éloignements entre les deux femmes.

Ici, la relation est d’autant plus conflictuelle que Clémence a totalement projeté ses désirs sur sa fille ; en plein délire, malade, elle se prend même pour elle : « Elle se prend pour toi. Elle dit : « Je n’ai que quinze ans, mon rêve ne peut pas être déjà fini, je serai danseuse, je ne peux pas être autre chose que danseuse ! ». » Suite à sa fin de carrière brutale, Clémence ne parviendra pas à pardonner à Plectrude cet échec.

Va alors commencer un véritable combat verbal : Clémence va rabaisser perpétuellement sa jeune fille, l’insultant, la maltraitant mentalement : « Tu es grosse »,« Tu n’as jamais été ma fille. Plectrude va alors se rebeller, se jurant de lutter contre sa mère et commençant alors à cultiver pour elle une haine sans nom. Cette haine est commune à l’adolescence, mais Amélie Nothomb en exagère ici les traits, pour permettre au lecteur d’en saisir toutes les nuances. Dès qu’elle le pourra, la jeune fille quittera le domicile et s’éloignera au maximum de sa mère adoptive.

 

Suicide et adolescence

 

Avec tous les conflits internes et externes qui la bouleversent, Plectrude songe au suicide. Il faut dire qu’elle apprendra d’un coup et de manière abrupte que Clémence n’est pas sa mère, mais sa tante, et que sa mère était une folle qui a décidé de se suicider après sa naissance. Parallèlement, elle connaît un véritable coup de cœur envers le jeune Mathieu Saladin, qui sera longtemps déçu par manque de communication des deux côtés.

Il arrive en effet que certains adolescents se sentent débordés par tant de bouleversements dans leur vie et dans leur corps et ne sachent plus comment agir. La mort leur semble alors une délivrance. Ici, Plectrude voit le suicide comme un moyen d’échapper à tout ce qui l’obsède mais également de rejoindre sa mère. Après avoir donné naissance à Simon, son fils, elle décide d’aller se jeter du haut d’un pont. Mais le suicide n’est pas un geste si facile à effectuer ; des milliers de pensées se bousculent dans sa tête. Elle ne sait plus si elle a raison ou non. Finalement, elle tient plus à la vie que ce qu’elle croyait et son fils participe en beaucoup à cela : « Il y a aussi Simon. Je l’aime. ». Sans compter la présence de Mathieu Saladin qui l’arrachera du pont et lui donnera goût à la vie, à sa nouvelle vie d’adulte : « Plectrude découvrit une chose surprenante : on pouvait être heureux à l’âge adulte. »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur L'adolescence >