Salammbô

par

Salammbô

Fille du suffète Hamilcar Barca, elle est d'une incroyable beauté et on devine à sa tenue qu'elle est très riche : « Il y avait sur sa poitrine un assemblage de pierres lumineuses, imitant les écailles d'une murène. Ses bras, garnis de diamants, sortaient nus de sa tunique sans manche, étoilée de fleurs rouges sur un fond tout noir. »

Elle est en adoration de la déesse Tanit, elle s'inquiète toujours de savoir si la déesse repose en paix. Elle a d'ailleurs appris par cœur les épisodes marquants de la vie de la divinité et tous les noms qu'ils lui ont été donnés. Néanmoins, tout ce qu'elle répète n'a pas vraiment de signification pour elle.

C'est d'ailleurs son attachement à la déesse qui va la pousser à aller voir Mâtho afin de reprendre le zaïmph ce qu'elle réussira sans soucis. En effet Mâtho est tellement amoureux et subjugué par la beauté de Salammbô qu'il s'endormira auprès d'elle et ne cherchera pas vraiment à l'empêcher de reprendre le zaïmph.

Au final, bien qu'elle soit attirée par Mâtho et qu'elle ne supporte pas la vue de sa torture (elle se remémore les instants passés dans la tente avant qu'elle reprenne le zaïmph), elle n'interviendra pas pour le sauver. Elle épousera Narr'Havas.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Salammbô >

Dissertation à propos de Salammbô