Satanée Gand-Mère

par

Gordon Warden

C'est le père de Joe, « un homme petit et grassouillet, âgé d'une cinquantaine d'années. » Il est très riche : « Mes costumes sont sur mesure, mon yacht est démesuré, et je bois le champagne comme de la limonade » dit-il. Son métier ? « M. Warden était un homme d'affaires mais jamais il ne parlait de ses affaires. À croire qu'elles n'étaient pas très légales... [...] Dès qu'il apercevait un policier dans la rue, M. Warden plongeait à l'abri d'un bosquet, et quand il sortait, c'était presque toujours affublé d'une fausse moustache. »

Son fils ne l'intéresse pas, il accueille régulièrement Bonne-Maman par obligation, bien qu'il la déteste (il boit une pleine bouteille de champagne pour célébrer la mort de la vieille femme). Quand Joe lui apprend la vérité sur sa grand-mère, il ne le croit pas. Pourtant, il prend la fuite avec toute sa famille et se cache en Australie pour échapper à l'odieuse mégère. Personnage hautement comique, il s'humanise au fil des pages du roman et finit par nouer de vraies relations d'amour avec sa femme et son fils aux antipodes.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Gordon Warden >

Dissertation à propos de Satanée Gand-Mère