Seconds Analytiques

par

Définition de la démonstration

Fortement axée sur la rationalité, la démonstration constitue un moyen de procéder à des vérifications d’un point de vue scientifique. En effet, lorsque l’on est porteur ou initiateur d’une théorie, il est fort possible qu’elle soit complètement abstraite et inexistante. Comment alors se prouver à soi-même et aux autres que ce que l’on avance est bien vrai ? Les représentations que l’on se faites de quelque chose, peuvent n’être évidentes et n’avoir de sens que pour la personne qui se les faites. Pour qu’il en soit de même pour un plus grand nombre, il faut trouver un moyen crédible de le leur faire savoir, et pas de n’importe quelle manière. Comme affirme Aristote : « Mais ce que nous appelons ici savoir c’est connaître par le moyen de la démonstration ». Mais qu’est donc la démonstration ? L’auteur répond à cette interrogation en ces termes : « Par démonstration j’entends le syllogisme scientifique, et j’appelle « scientifique » un syllogisme dont la possession même constitue pour nous la science ». De tout ce qui précède, il résulte qu’il ne saurait y avoir de science démonstrative sans que l’on ne puisse vérifier l’objet de la science de manière objective. A ce propos, l’auteur argue : « Si donc la connaissance scientifique consiste bien en ce que nous avons posé, il est nécessaire aussi que la science démonstrative parte de prémisses qui soient vraies, premières, immédiates, plus connues que la conclusion, antérieures à elle, et dont elles sont les causes. C’est à ces conditions, en effet, que les principes de ce qui est démontré seront aussi appropriés à la conclusion ». Tel est donc ce que nous avons...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Définition de la démonstration >

Dissertation à propos de Seconds Analytiques