Seconds Analytiques

par

La définition de la science

En prélude à toute définition et dans un souci de clarté, il convient que nous fassions ressortir la différence qui existe entre connaissance et science, deux notions qui peuvent prêter à confusion. Selon le dictionnaire Larousse la science est un « Ensemble cohérent de connaissances relatives à certaines catégories de faits ou de phénomènes obéissant à des lois et vérifiées par les méthodes expérimentales… ». Il en résulte donc que la science est un élément inclus dans l’ensemble plus grand que constitue la connaissance. Toutefois, elle implique une énorme part de rationalité. Ce que fait ressortir Aristote en ces termes : « Nous croyons posséder la science d’une chose d’une manière absolue, et non pas, à la façon des Sophistes, d’une manière purement accidentelle, quand nous estimons que nous connaissons la cause par laquelle la chose est, que nous savons que cette cause est celle de la chose, et qu’en outre il n’est pas possible que la chose soit autre qu’elle n’est. Il est évident que telle est la nature de la connaissance scientifique ; ce qui le montre, c’est l’attitude aussi bien de ceux qui ne savent pas que de ceux qui savent : les premiers croient se comporter comme nous venons de l’indiquer, et ceux qui savent se comportent aussi en réalité de cette même façon. Il en résulte que l’objet de la science au sens propre est quelque chose qui ne peut pas être autre qu’il n’est ». Cette assertion est juste et a en outre le mérite de faire ressortir le fait qu’il existe un bon nombre de choses qui échappent encore à la science. Il y a énormément d’éléments en ce monde dont on ne sait rien de manière absolue. Notamment les croyances d’ordre religieux ou mystique. Elles ne peuvent certes être traitées par d’autres disciplines, mais ces dernières n’ont elles-mêmes aucun moyen sûr de démontrer la véracité des théories qu’elles étudient. La certitude caractérisant la science d’une part et le fait que les théories religieuses soient sous-tendues par la foi est à la base du conflit qui a toujours opposé sciences et religions. Chacun avance des arguments pour tirer le drap de son côté et avoir plus de crédit que l’autre. Mais une chose reste certaine, c’est qu’il existe des éléments que la science ne saurait démontrer et qui fondent l’existence de la religion. Cependant, il y a un détail qui apporte une sérieuse légitimité à la science, et il s’agit de nombreuses démonstrations qu’elle implique.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La définition de la science >