Six personnages en quête d'auteur

par

Des personnages « réels »

« Le monde entier est un théâtre et les hommes et les femmes n’en sontque les acteurs » déclareWilliam Shakespeare dans sa tragicomédie romantique Comme il vous plaira. Cette pensée est sans doute partagée parPirandello, qui souhaite nous faire voir l’étroite séparation entre la réalitéde la vie réelle et la réalité du théâtre.

Les six personnages de Pirandello qui sont en quête d’auteursont convaincus qu’ils sont réels. Ils disent être nés des« personnages vivants », ce qui les rend immortels, car leur état estfixe, prédéterminé par leur créateur, et ne peut donc changer : « L’homme, l’écrivain, instrument desa création, mourra, mais sa créature ne mourra jamais ! Et pour vivreéternellement, elle n’a même pas besoin de dons extraordinaires ou d’accomplirdes miracles. »

Afin d’appuyer cette thèse, le Père mentionne même quelquesautres « personnages » comme eux : Sancho Panza, Abbondio, quieux-mêmes ont été créés par leurs auteurs pour l’éternité. Si les personnages sontconvaincus de leur réalité, les autres acteurs sont tout aussi convaincusqu’ils sont « des fous ou de mauvaisplaisants ». À ce niveau, il est difficile de savoir qui des acteurs préexistantsou des nouveaux personnages « a raison ou a tort ». Puisque ceux-cisont les personnages réels, les vrais, les authentiques, alors ils n’ont pasbesoin de manuscrit pour raconter l’histoire, car la seule histoire est cellequ’ils racontent, celle de leur vie, la raison pour laquelle ils furent créésen premier lieu : « Le drameest en nous ; c’est nous ; et nous sommes impatients de le représenter, commenous y pousse la passion qui est en nous ! »

Pirandello nous balade donc dans un milieu intermédiaireentre la réalité et la fiction. Notre confusion croît lorsque la pièce setermine par un coup de feu : deux des personnages meurent (l’adolescent etla fillette). Mais plus tard, on remarque bel et bien les ombres intactes dessix membres de la famille quitter la pièce. Et par ce retournement desituation, on est bien poussés à croire que malgré les multiples argumentsutilisés par le père de cette famille pour prouver que leur histoire estréelle, tout le drame n’était en effet, même au sein de la pièce, qu’un acte,une fiction.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Des personnages « réels » >