Six personnages en quête d'auteur

par

La mise en abyme

La mise en abyme est un procédé littéraire qui consiste àemboîter un récit dans un autre. Cela peut concerner un roman, une pièce dethéâtre ou tout autre texte. Tout comme le théâtre dans le théâtre, la mise enabyme – dans le cadre du drame ou de la comédie – alloue aux acteurs une sortede double rôle. Ils jouent donc dans la pièce principale et dans la piècesecondaire intérieure. Très souvent, les deux pièces se complètent,c’est-à-dire que l’auteur se sert d’une pièce pour passer un message dansl’autre. On rencontre ce processus dans L’Impromptude Versailles où Molière répond – indirectement – aux attaques qui lui sontadressées au sujet de sa comédie L’Écoledes femmes.

Pirandello nous présente ici la proximité de l’illusion àla réalité dans le monde théâtral ; ceci en créant premièrement despersonnages réels, et secondairement d’autres personnages dont on doute de l’existencemalgré leur plaidoyer. Enfin, toute pièce de théâtre mise en abyme commence laplupart du temps par une scène de répétition.

Ainsi, lorsque les personnages sans auteur font irruptiondans la répétition, il y a une première mise en abyme : des personnagesréels, acteurs de la troupe, sont mis en présence de personnages créés de toutepièce et abandonnés par leur auteur. Ensuite, il y a une mise en abyme duthéâtre en lui-même. L’observateur venu voir la pièce voit un autre théâtre faireson apparition sur scène et ce dès le début de la pièce.

« En entrant dans la salle, les spectateurs trouveront le rideau levéet le plateau tel qu’il est de jour, sans portants ni décor, vide et dans unequasi-obscurité : cela pour qu’ils aient, dès le début, l’impression d’unspectacle non préparé. »

De plus, la mise en abyme est accentuée par le fait quela pièce ne comporte ni scènes, ni actes, et il n’y a pas de réelleinterruption. La mise en abyme est donc permanente, et aucune occasion n’estdonnée à l’observateur devenu spectateur de la répétition au même titre que lespersonnages abandonnés de sortir de la perspective dans laquelle Pirandello asu le glisser. La confusion du directeur est partagée par le spectateur audébut de la pièce et elle ne va que grandissant lorsque les frontières entre leréel et la création se brouillent de plus en plus.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La mise en abyme >