Sodome et Gomorrhe

par

Charlus

C’est un baron. Il appartient à la haute société française et jouit de tous les avantages liés à son statut. Narcissique, possessif, arrogant, vaniteux, orgueilleux, il est aussi et surtout hypocrite dans la mesure où il refuse d’admettre son homosexualité. Il en a honte. Après son rapport sexuel avec Jupien, il propose de lui donner de l’argent comme pour s’acheter une conscience. Il veut se dire qu’il paie pour un service rendu mais le jeune homme refuse son argent : « Jupien refusait avec force l'argent que M. de Charlus voulait lui donner. » (p.10). Le baron prétend payer, comme si l’argent pourrait compenser le service qu’il s’est rendu en assouvissant son désir inavoué. Il essaie tant bien que mal de cacher ses préférences sexuelles mais le rideau finit par tomber. Pire encore, il tombe amoureux de Morel, le fils du valet de chambre d’un proche du narrateur. La situation de M. de Charlus est délicate, car lui qui voulait rester caché doit lutter pour garder l’homme qu’il aime.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Charlus >

Dissertation à propos de Sodome et Gomorrhe