Sodome et Gomorrhe

par

Mlle Albertine Simonet

Mlle Albertine Simonet : C’est une jeune femme, belle et mystérieuse (« Les mystères d'Albertine. » (p.172)). Elle appartient à la bourgeoisie moyenne. Le narrateur est épris de cette jeune femme. Ses ressources sont limitées, elle se laisse donc entretenir sans gêne. Elle semble partager les sentiments du narrateur mais leur relation est assez particulière notamment à cause des suspicions qu’il a à son égard. En effet, il la taxe de mystérieuse car il pense qu’elle est peut-être homosexuel comme Swann (p.193) (Du côté de chez Swann) ou bisexuel comme la princesse de Guermantes (p.225) (« la princesse de Guermantes, car elle est le désir de Protogonos "aux deux sexes, ayant le mugissement du taureau, aux nombreuses orgies, mémorable, inénarrable, descendant, joyeux, vers les sacrifices des Orgiophantes"»). Comme nous pouvons le constater, à travers ses personnages principaux, Proust tisse un lien avec des précédents romans du volet intitulé À la recherche du temps perdu. Albertine est une jeune femme intrigante dont le narrateur n’arrive pas à se détacher malgré ses doutes et les mises en garde de sa gouvernante Françoise.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Mlle Albertine Simonet >

Dissertation à propos de Sodome et Gomorrhe