Splendeurs et misères des courtisanes

par

Esther

Courtisane ou « demi-mondaine », Esther se fait entretenir par des hommes riches auxquels elle vend ses vertus. Lucien en est amoureux, et elle est également éprise du jeune homme. Mais Vautrin, pour aider Lucien dans ses déboires d'argent, la vend au baron de Nucingen, à qui il soutire de nombreuses sommes. Droite et fidèle, elle refuse de se donner au baron et se suicide, après que ce dernier soit arrivé à ses fins.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Esther >

Dissertation à propos de Splendeurs et misères des courtisanes