Splendeurs et misères des courtisanes

par

Le volet d'un roman initiatique

Le volet d'un roman initiatique : la place de l'œuvre dans La Comédie humaine :

 

            Splendeurs et misères des courtisanes est le deuxième volet des aventures de Lucien de Rubempré,  personnage qui a fait son apparition précédemment dans Les Illusions perdues. Alors que le premier roman disséquait les ressorts de l'ambition poétique d'un jeune noble désargenté, qui cède aux facilités du journalisme pour assouvir ses passions du luxe et de l'amour, ce second roman est beaucoup plus noir et tragique. En effet, il précipite Lucien dans la mort, méticuleusement, en l'associant en premier lieu à la lie de la société, à savoir l'ancien forçat Vautrin, puis en creusant petit à petit sa tombe.

Ce volet de La Comédie Humaine fait partie des tableaux parisiens, et retrace la vie d'un provincial et de son évolution à Paris. Lucien apporte ici un regard neuf et naïf sur cette société qui ne connaît pas : sa chute peut se comprendre sous cet angle, puisque le jeune homme n'est pas adapté aux exigences de la vie parisienne. Contrairement à Rastignac qui s'élève dans cette société malgré ses origines provinciales -  et qui est devenu célèbre par son célèbre défi lancé au visage de Paris depuis le Père Lachaise (« À nous deux Paris ! ») -, Lucien n'y arrive pas. Il se laisse emporter par les folies de la capitale, et meurt, abdiquant toute ambition, rongé par le déshonneur et l'amour.

            La Comédie humaine a pour but de recenser les multiples classes sociales...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le volet d'un roman initiatique >

Dissertation à propos de Splendeurs et misères des courtisanes