Supplément au voyage de Bougainville

par

Résumé

Deux personnages discutent : B – le porte-parole de l’auteur – rapporte avec enthousiasme à A les singularités du Voyage autour du monde, récit du navigateur français Louis Antoine de Bougainville. B évoque la personnalité de Bougainville, puis loue son œuvre qui permet d’avoir une meilleure connaissance de la terre, avant de rappeler les grandes étapes et les conditions difficiles du périple de l’explorateur. La discussion porte ensuite sur les observations faites par lui sur la vie de la faune et le rapport entre les animaux et les hommes. Évoquant l’exemple de l’île des Lanciers et les coutumes étranges qui y sont pratiquées, B insiste sur le rôle de la superstition dans l’explication de certains comportements humains.

Divers passages de l’œuvre de Bougainville sont ensuite évoqués : les exactions des Jésuites puis leur expulsion du Paraguay, l’infirmation de la présence de géants en Patagonie, puis l’éloge de la qualité de vie des sauvages, incarnée par l’histoire d’Aotourou, Tahitien ramené par Bougainville en France. Face aux « machines compliquées » que sont les sociétés européennes, la vie sauvage se révèle être un modèle de simplicité. B explique les difficultés rencontrées par Aotourou pour décrire à ses compatriotes la vie européenne, marquée par une série d’« entraves déguisées » et en totale contradiction avec son principe de liberté....

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Supplément au voyage de Bougainville