Ubu roi

par

Une pièce parodique

La parodie dans Ubu roi est poussée à l’extrême. Cette pièce qui met en scène un homme convaincu par son épouse de tuer le roi pour prendre sa place rappelle la célèbre pièce de Shakespeare : Macbeth. Mais toute ressemblance fidèle s’arrête là et la parodie prend la relève à tout point de vue, et la pièce ne s’en cache pas :

« Adonc le Père Ubu hoscha la poire, dont fut depuis nommé par les Anglois Shakespeare, et avez de lui sous ce nom maintes belles tragoedies par escript. »

Alors que les personnages de Shakespeare conservent leur dignité et font preuve de grandeur à tout moment et quelles que soient leurs motivations, les personnages de Jarry sont d’une grossièreté et d’un pathétique qui empêchent l’observateur de les prendre au sérieux. Leur bouffonnerie est telle qu’on a bien du mal à les identifier aux personnages dont ils sont les doublures parodiques. Ainsi, le personnage de la Mère Ubu inspiré de Lady Macbeth ne fait nullement preuve de la subtilité ou de la patience de son modèle. Elle est vulgaire et hargneuse et l’influence qu’elle exerce sur son époux tient plus de la brimade que d’une subtile manipulation :

« PÈRE UBU : Oh non ! Moi, capitaine de dragons, massacrer le roi de Pologne ! Plutôt mourir !

MÈRE UBU, à part : Oh ! merdre ! (Haut.) Ainsi, tu vas rester gueux comme un rat, Père Ubu ? [...]

MÈRE UBU, seule : Vrout, merdre, il a été dur à la détente, mais vrout, merdre, je crois pourtant l’avoir ébranlé. Grâce à Dieu et à moi-même, peut-être dans huit jours serai-je reine de Pologne. »

Et pour pousser la parodie jusqu’au bout, l’auteur va consciencieusement contrevenir aux règles classiques du théâtre du XVIIème siècle. L’unité de lieu, l’unité de temps, l’unité d’action ou l’unité de ton sont ignorées pour donner lieu à une histoire où les scènes sont multipliées dans des lieux différents, où l’histoire se déroule sur une période plus longue qu’un jour, où l’on a droit à des digressions...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Une pièce parodique >

Dissertation à propos de Ubu roi