Vers un théâtre pauvre

par

Jerzy Grotowski

Jerzy Grotowski est un metteur en scène de théâtre d'origine polonaise, théoricien du théâtre expérimental. Il est reconnu mondialement pour sa vision novatrice de la mise en scène au travers des concepts développés dans son « Théâtre laboratoire ». Il apporta au théâtre de son époque de profondes réformes.

Il naît le 11 août 1933 dans une ville de l’Est de la Pologne. Fils d’un fonctionnaire et d’une institutrice, son enfance est marquée par l’invasion de la Pologne par les Allemands au début de la Seconde Guerre mondiale. Privée du père qui se trouvait au Paraguay au début des évènements, la famille : sa mère, son frère et lui-même se réfugie dans le Nord de Rzeszów (dans l'Est de la Pologne) durant les deux occupations.  

Quand il a 17 ans, Jerzy et sa famille gagnent Cracovie où les deux enfants peuvent suivre leurs études. Jerzy intègre l’École de Théâtre d’État pour y suivre une formation d’acteur. Son diplôme en poche, il s’envole vers Moscou pour apprendre la mise en scène grâce aux maîtres de l’époque que sont entre autres Vakhtangov et Stanilavski.

 En 1959, il devient le metteur en scène du « Théâtre des 13 rangs » à Opole. Dans ce théâtre, fondé par Ludwik Flaszen, critique et auteur, le jeune Grotowski  explore la création dramatique.

Grotowski   réalise des mises en scène développant des concepts innovants, accompagné d’un petit groupe de comédiens fidèles. Il prône une épuration totale de la scène, qui est alors dégagée de tout élément pouvant entraver la mise en avant du jeu des acteurs. Éclairage, costumes, décors, maquillages, tout est mis en retrait au profit du théâtre rendu ainsi  « pauvre ».  Rien ne détourne le public du jeu des acteurs.

Il commence à y expérimenter différentes approches pour entraîner ses acteurs à sa vision du théâtre et ainsi modifier et modeler leur jeu. Poussant ses acteurs à l'extrême, il recherche le don total de ceux-ci au profit du « jeu ». Cette approche le rendra plus tard mondialement connu.

Parmi ses productions qui devinrent des succès, on retrouve Orpheus de Jean Cocteau, et Akropolis de Stanislaw Wyspianski qui fut la première réalisation où il appliqua totalement son idée du « théâtre pauvre ». Dans cette représentation, les acteurs, qui représentaient des prisonniers de camp de concentration, construisaient la structure d’un crématorium autour du public tandis qu’ils jouaient des scènes de la Bible et de la mythologie grecque.

En 1964, Grotowski  connaît succès après succès et un an plus tard, le « Théâtre des 13 rangs » déménage pour Wroclaw et change de...

Inscrivez-vous pour continuer à lire  >

Dissertation à propos de Vers un théâtre pauvre