Vers un théâtre pauvre

par

La méthode de Grotowski : un théâtre recentré sur l’acteur : le body art

Son auteur étant reconnu par le milieu comme l’un des maîtres du théâtre du XXe siècle, son ouvrage constitue pour tous ceux qui aiment ou qui pratiquent le théâtre une référence, une sorte de « discours de la méthode » autant pour acteur que metteur en scène.

Grotowski estime que l’acteur doit utiliser son rôle pour explorer sa connaissance de lui-même. Abandonnant toute comparaison avec l’art, Grotowski use de l’image médicale : « L'acteur doit apprendre à utiliser son rôle comme si c'était le bistouri d'un chirurgien, pour se disséquer lui-même. » Il parle ainsi de dissection, et lie donc ce travail à des méthodes scientifiques, de précision, pour explorer son for intérieur. Il se fonde beaucoup sur la discipline du corps, sur le travail physique. Ce travail amène ainsi le body art, une forme de théâtre futuriste, liée plus au corps qu’au verbe.

 

Il prône une extrême connaissance de soi, et une discipline très poussée, qu’il compare à une ascèse ; il demande une discipline et un travail très rigoureux pour parvenir à une perfection, un aboutissement spirituel. Il parle donc d’une sorte de travail psychanalytique des acteurs, d’une conscience de soi. Cependant, ce travail psychanalytique à l’aboutissement de ces démarches ne ressort pas par la parole mais par le jeu du corps, le langage corporel. Dans le jeu de l’acteur, Grotowski explique que « tout est concentré par une tension vers l’extrême, par un dépouillement compact, par la mise à nu de sa propre intimité… tout ceci sans égotisme ou autodélectation ». Il recherche donc le dépouillement, la pureté, un...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La méthode de Grotowski : un théâtre recentré sur l’acteur : le body art >

Dissertation à propos de Vers un théâtre pauvre