Anticipations et monnaies

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1296 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Economie monétaire

Droit et économie

Sujet :
Anticipations et monnaie

La dernière crise de Dubaï ayant entrainé une chute de 3,5 points montre que les anticipations des agents influent sur la monnaie. En effet la prise conscience que les actifs à Dubaï n’avaient pas de valeur à pousé les agents économiques à vendre leurs titres en échange de monnaie. Au sens économique, lesanticipations d’un agent économique sont des hypothèses subjectives plus ou moins pessimistes ou optimistes permettant de fonder des prévisions. Quant à la monnaie, elle est un instrument de règlement servant aussi à mesurer des valeurs. De plus, la monnaie apparaît comme étant le moyen de paiement le plus liquide et qui représente le moins de risques pour les agents. Ainsi ceux-ci la préfèrent lors depériodes mal pressenties. C’est pourquoi Keynes, dans la Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie intègre une dernière fonction à cette monnaie : celle de réserve de valeur. Mais ceci est complètement à l’opposé des partisans de l’école classique. En effet, ils considèrent que la monnaie n’appartient pas à la sphère réelle et n’est que le moyen de paiement pour effectuer deséchanges. Dans cette optique, la monnaie n’a aucune influence sur les variables réelles et ne peut donc pas avoir de lien, influencer la monnaie. Cependant cette vision paraît trop abstraite, c’est pourquoi nous nous placerons dans une situation keynésienne. En effet celle-ci permet mieux d’interpréter les phénomènes économiques, notamment le lien entre les anticipations et la monnaie. Lien d’autantplus important qu’il peut conduire à bouleverser fortement l’économie. Ainsi les anticipations poussent les agents économiques à préférer la monnaie ou, au contraire, à la « rejeter ». Ceci surtout pour la fonction de réserve de valeur de la monnaie, c'est-à-dire le fait que la monnaie soit un actif sans risque aux mains des agents économiques.
Nous pouvons alors nous demander quels sont leseffets des anticipations sur la monnaie ?
Nous répondrons à cette question en montrant que les anticipations sont un facteur de la variation de la masse monétaire (I) puis que cet effet implique certaines conséquences dans l’économie (II).

I) Les anticipations, facteur de la variation de la masse monétaire.

A travers cette thèse, nous nous inscrivons donc dans un courant keynésien que lesclassiques rejettent (A). Ainsi, les anticipations sont tantôt optimistes, tantôt pessimistes et entraînent alors différents effets (B).

A) Une thèse rejetée par les classiques et s’inscrivant dans un contexte keynésien

Etablir un lien entre la monnaie et les anticipations implique d’intégrer la monnaie dans la sphère réelle. Or ceci paraît inconcevable pour un classique (ou néoclassique)puisque la monnaie n’est qu’un « voile » permettant les échanges. Ainsi il y a une dichotomie entre la sphère réelle et monétaire. Dichotomie abrogeant nécessairement tous liens entre les anticipations (sphère réelle) et la monnaie (sphère monétaire).
Ceci car les classique rejette l’idée de fonction de réserve de valeur pour la monnaie. Or cette réserve de valeur est la traduction d’unecertaine crainte ou d’une confiance de l’agent économique. C’est ce que préconise Keynes et les Keynésiens. En outre accepter la fonction de réserve de valeur implique d’accepter le rôle des anticipations vis-à-vis de la monnaie. Ceci est la grande innovation de la Théorie Générale de Keynes de 1936. Le lien entre les anticipations et la monnaie est alors établit.
Il s’agit alors de montrer comment ce« mécanisme » fonctionne.

B) Anticipations positives, anticipations négatives : effets.

Si un agent économique anticipe une mauvaise période future (anticipations pessimistes), il va vouloir détenir de la monnaie afin de bercer ses craintes car la monnaie est un actif financier sans risque, c’est à dire qu’il ne peut que favoriser le patrimoine de l’agent. Cette anticipation...
tracking img