Bossuet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1249 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
BOSSUET
(1627-1704)

I- SA VIE

II- SON OEUVRE

Jacques Bénigne BOSSUET
(1627-1704)
-----------------------------------

INTRODUCTION

La vie de Bossuet révèle une personnalité rare du fait de sa précocité , de sa vocation sacerdotale et de ses dons d'orateur qui vont le conduire dans une vie engagée au service de Dieu . Tout au long de son existence il produira uneoeuvre considérable qui montre son érudition et son art de l'écriture dans de multiples domaines.

I- SA VIE

Sa vie peut se caractériser par cinq périodes :

1- De 1627 à 1652 , c'est l'époque des études et de la vocation

Jacques Bénigne Bossuet nait le 27 septembre 1627 à Dijon dans une famille de magistrats récemment anoblis.
Il reçoit une éducation classique avec l'étude du latin etdu grec au collège des Jésuites de Dijon. Il est déjà très pieux et à 9 ans il reçoit la tonsure , c'est une cérémonie religieuse qui marque l'entrée d'un laïque dans l'état ecclésiastique et au cours de laquelle des cheveux sont coupés au sommet de la tête.
Il cultive ses dons oratoires par les lectures de Saint Thomas et des Pères de l'Eglise
qui lui serviront à la prédication. C'est là qu'ilrencontre Saint Vincent de Paul qui l'influencera toute sa vie. Il apprend avec lui l'art de prêcher et surtout à pratiquer la charité en soulageant la misère .
Il a seize ans en 1643 quand il prononce son premier sermon à l'Hôtel de Rambouillet .Il poursuit ses études à la Sorbonne , il est ordonné prêtre en mars 1652 peu avant d'obtenir son diplôme de docteur en théologie le 16 mai 1652.
Ilexerce son ministère dans le diocèse de Metz.

2- De 1652 à 1659 : Metz

Bossuet développe ses oeuvres charitables à Metz désolée par la guerre,
mais revient souvent à Paris pour assister aux conférences de Saint Vincent de Paul.
Ainsi , son éloquence devient plus simple et familière. Il entretient notamment une controverse avec les protestants qu'il voudrait ramener dans le sein de l'Eglise catholique . C'est durant cette période qu'il relie la Bible et les Pères en notant les passages les plus frappants et c'est là qu'il puisera les citations qui tiennent une si grande importance dans son éloquence.

3- De 1659 à 1670 cela constitue la troisième période de sa vie qu'il va consacrer pour l'essentiel à la prédication.

Il reste archidiacre de Metz , aide Saint Vincent dePaul dans ses oeuvres et va prononcer des centaines de sermons .
L'année 1662 marquera l'apogée de cette période , il a 35 ans quand il prêche le Carême du Louvre devant le roi et toute la cour : ce sont des sermons sur Le Mauvais riche , sur La providence , sur l'ambition , sur la Mort.
Du fait de sa grande réputation , on lui confie l'oraison d'Anne d'Autriche en 1667, d'Henriette de France en1669 et de sa fille Henriette d'Angleterre en 1670.
Les relations de sa famille lui avaient procuré des amitiés à la cour et il pouvait
espérer aborder aux hautes fonctions ecclésiastiques.
De fait , le 10 septembre 1669 il fut nommé évêque de CONDOM , mais il ne mit jamais les pieds dans son diocèse et démissionna deux ans plus tard.
Le 5 septembre 1670 il est nommé précepteur du GrandDauphin .

4- De 1670 à 1680 Bossuet est chargé de l'éducation du Grand Dauphin

Il a conçu pour son élève un vaste plan d'instruction mais plus grandiose que réellement pédagogique . Il veut le préparer au métier de roi c'est -à-dire lui apprendre à juger et à agir . Il souligne les fautes des papes et même des rois. Il condamne la Saint Barthélémy et essaye de tempérer l'idée d'un droit divin parcelle des devoirs envers Dieu. Mais le manque d'intelligence et la paresse du fils de Louis XIV aboutirent , après 10 ans à un échec .
Toutefois durant cette période Bossuet enrichit sa culture , il rédige de grands ouvrages , publiés plus tard , le Discours sur l'Histoire Universelle , la Politique tirée de l'Ecriture Sainte , le Traité de la Connaissance de Dieu et de Soi-même .
Entre...
tracking img