Commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3297 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
II/ Un pôle économique
1) Le bilan

La force de l’image de l’ « Univers Disney » est à la base des stratégies économiques, communicationnelles, et de marketing de Disneyland Paris. Tout en profitant de cette image de marque, les activités de Disneyland Paris se développent en 3 axes différents: hôtellerie, loisirs et services dérivés.

a) Chiffre d’affaire de l’année 2009Pour le dernier trimestre 2009, le chiffre d’affaire généré par les activités touristiques diminue de 10% pour s’établir à 209,8 millions d’euros contre 323,0 millions d’euros au titre du 1er trimestre de l’exercice précédant.
Le chiffre d'affaires des parcs à thèmes diminue de 12 % pour s'établir à 164,7 millions d'euros contre 186,1 millions d'euros au titre du premier trimestre del'exercice précédent, traduisant principalement une fréquentation des parcs à thèmes en baisse de 11 %. La baisse de la fréquentation des parcs à thèmes reflète une diminution du nombre de visiteurs anglais et français. La dépense moyenne par visiteur est restée stable.
Le chiffre d'affaires des hôtels et du Disney Village diminue de 10 % pour s'établir à 112,3 millions d'euros contre 124,6 millionsd'euros au titre du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant une baisse de 9,9 points du taux d'occupation des hôtels, partiellement compensée par une hausse de 3 % de la dépense moyenne par chambre.
La diminution du taux d'occupation des hôtels s'est traduite par 52 000 nuitées de moins qu'au cours du premier trimestre de l'exercice précédent, correspondant essentiellement à unediminution du nombre de visiteurs anglais et à une baisse des activités de tourisme d’affaires. La hausse de la dépense moyenne par chambre reflète les modifications apportées à nos stratégies tarifaires et promotionnelles.
Les autres revenus, qui incluent les redevances de participants ainsi que les services de transport et de voyages proposés aux visiteurs, sont en hausse de 1,5 milliond'euros pour s'établir à 13,8 millions d'euros.

b) Les dépenses moyennes par visiteur

En 2008, chaque visiteur de Disneyland Paris a dépensé en moyenne 214 euros hors du site, dont 69 euros hors hôtellerie-restauration. Les dépenses des visiteurs étrangers à l’occasion de leur visite à Disneyland Paris sont estimées à 2,43 milliard d’euros. Ces dépenses sont à l’origine de 6,43% du totaldes recettes en devise du tourisme en France en 2008 comparé à 5,97% en 2005.


Le site de loisirs de Marne-la-Vallée a fait succès en 2007. Il a accueilli environ 14,5 millions de visiteurs, nous remarquons une augmentation de 13,3 %. Ces derniers ont dépensé davantage tant dans les parcs d'attractions que dans les hôtels dont le taux d'occupation a progressé de 5,8 points, passant doncà 89,3 %.

La dépense moyenne par personne consacrée à la visite des parcs a cependant stagné : 45 euros contre 44,80 euros en 2006.

Ce site constitue également le 5e pôle hôtelier de France (après Paris, Lourdes, Nice et Lyon) et contribue à ce titre à plus de 10 % du total des nuitées de la région Ile-de-France et à 71 % des nuitées de la Seine-et-Marne. De plus, un tiers desvisiteurs étrangers de Disneyland Paris combinent une visite avec Paris.

La dépense accordée à la chambre d'hôtel, à la restauration et autres activités dans les hôtels s'est envolée de 10,3 % à 197,90 euros contre 179,50 euros. Dans ce contexte, on peut remarquer que le chiffre d'affaires global du groupe a progressé de 12 % sur l'exercice de 2007 s'élevant à 1,22 milliard d'euros. Les recettesdes hôtels et de Disney Village ont augmenté de 17 % à 483 millions d'euros. Enfin, celles générées par les attractions ont gagné 14 % à 658,60 millions d'euros.
Il y a une perte nette réduite de 50 %.
Disneyland Paris a fait un énorme bénéfice à ses début mais après une énorme dette qui dura de nombreuses années, Disneyland Resort Paris remonte la pente.

En 2006, le journal Le...
tracking img