Conference sur l'environement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2529 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Copenhague : l’appel de la Planète

Le sommet de Copenhague n’est-il pas un trop grand enjeu. Non, car ce sommet va aborder un sujet très important pour notre génération mais surtout pour les générations à venir : le réchauffement climatique.
De nombreuses personnes pensent que ce sommet vise trop haut, mais si nous voulons que notre Terre ne subisse pas de dommagesirréversibles, il est impératif de réagir de manière forte.
Toutefois, il existe un risque que les Chefs d’Etat ne tombent pas d’accord sur les mesures à prendre, chacun voulant préserver son économie.
De plus, en tant de crise mondiale, qui osera taxer des pays déjà très pauvres, affronter des problèmes persistant depuis des siècles, et surtout qui osera dire que c’est la faute de l’homme si nous en sommeslà ?

Le monde a besoin d’éclaireurs qui lui redonneront confiance dans le progrès et non pas de prêcheurs d’Apocalypse.
Ces derniers se calquent sur le christianisme : le jardin d’Eden où la nature est altérée par la main de l’homme ; puis la Chute entraînant le développement économique et son lot de pollution ; enfin l’Enfer –climatique- avec l’augmentation des températures, les catastrophesnaturelles… Pour eux, l’homme est la source de tous les maux.
Mais entre ceux qui sont sceptiques sur les changements climatiques et les éternels prophètes de la grande catastrophe, peut se poser la question suivante : l’Homme est-il fait pour la terre, ou est-ce le contraire ?

Même si l’Homme n’est pas la cause unique des maux dont souffre la Terre, nous devons continuer à changer notre modede vie en faveur d’un style de vie plus écologique. Pourquoi ?
Les ressources fossiles, notamment les hydrocarbures, s’amenuisent ; leur exploitation et leur acheminement sont aussi menacés car elles appartiennent souvent à des pays régulièrement en conflit (guerre en Irak, problème entre Ukraine et Russie…).

Copenhague doit être l’occasion de réaliser la relève énergétique. Il y a déjà lavoiture électrique, le photovoltaïque, les éoliennes. Il faut persévérer et opter pour le développement durable.

Rousseau a dit : « Tout est bien sortant des mains de la nature, tout dégénère dans les mains de l’homme » ; il est temps de prouver qu’il avait tort !

I Kyoto, un protocole signe de changement ?

Le 11 décembre 1997, dans la ville de Kyoto(Japon), les plus importantes nations dumonde se sont réunies pour décider de la mise en application d’un protocole visant à la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre des pays industrialisé. Lorsqu’ils adoptèrent le protocole, les gouvernements savaient que leurs engagements ne seraient pas suffisants pour sérieusement faire face aux changements climatiques. Cependant, la complexité des négociations laissa un nombreconsidérable de points à régler et ce, même après l’adoption du Protocole de Kyoto. Le Protocole a ébauché les principaux traits de ses “mécanismes” de son système de respect des engagements. Mais, il n’a, par exemple, pas étayé les importantes règles pour les rendre opérationnels. Bien que 84 pays aient signé le Protocole, indiquant ainsi leur intention de le ratifier, beaucoup hésitèrent à franchir le pasde le faire entrer en vigueur avant d’avoir un clair aperçu du règlement du traité. Un nouveau cycle de négociations fut donc lancé en vue d’ébaucher le règlement du Protocole de Kyoto, lequel fut mené parallèlement aux négociations des sujets en cours dans le cadre de la convention.
Il fut mis en vigueur en 2005 et doit rester actif jusqu’en 2012.Pour que les pays tiennent leurs engagements, desprogrammes internationaux ont été mis en place. A ce jour le plus abouti de tous est le programme Européen Les engagements souscrits par les pays développés son ambitieux. Pour faciliter leur réalisation, le protocole de Kyoto prévoit, pour ces pays, la possibilité de recourir à des mécanismes dits « de flexibilité » en complément des politiques et mesures qu’ils devront mettre en œuvre au...
tracking img