Cour natation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1980 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’HOMME, CE TERRIEN

Introduction :

Qu’est ce que savoir nager ?
1965 : pourvoir parcourir 50 m en au profond de façon autonome, sans aide matérielle.
1996 : Programme d’EPS 6éme, L’élève sachant nager est capable, en eau profonde, de sauter ou plonger pour réaliser sans interruption une distance donnée, un maintien sur place et la recherche d’un objet immergé.
2004 : Savoir réaliser unplongeon suivi d’un parcours de 50 m de nage, en grande profondeur, sans reprise d’appui, déplacements effectués alternativement en position dorsale et ventrale suivis d’un maintien de 10 secondes à la recherche d’un objet immergé à 2 m de profondeur environ.

Définition de Nathalie Gal :
Pouvoir créer différentes formes de déséquilibre et gérer leur enchaînement pour propulser à moindre coût :_ Longtemps ou loin sans se fatiguer.
_ Le plus vite possible sur les distances variées.
_ Différemment, en adoptant des modes de déplacements variés et en utilisant divers espaces moteurs. 

I.Influence du milieu aquatique sur le sujet

D’un point de vue kinesthésique : perturbations liées à la présence de 2 forces :
_ La pesanteur
_ La poussée d’Archimède
Pas d’adéquation entreles actions et les sensations ;
Décalage entre le mouvement effectué et la sensation perçue

_ D’un point de vue visuel : l’indice de réfaction différente, sensation de picotement
_ D’un point de vue tactile : Perte des informations au niveau plantaire, angoisse d’être aspire vers le fond.
_ D’un point de vue équilibratoire : Disparition du polygone de sustentation ; le corps entier devient unappui, récepteurs non spécifiques et spécifiques

Conséquence sur le comportement moteur du débutant

_ débutant, déficient sensoriel
_ séries de perturbations
_ Réponse autour de 2 réflexes : réflexe de Magnus et de shaltembradt.

II.Les problèmes fondamentaux osés au pratiquant

Catteau : savoir nager, c’est résoudre en permanence les 3 problèmes posés par la respiration,l’équilibration et la propulsion.
Gal : Rajoute le problème lié à l’information.

_ Construire des positions de corps favorables aux déplacements
_ Remettre en cause son équilibre de terrien
_ S’organiser corporellement pour limiter le coût énergétique des actions

Le 2éme problème fondamental lié à la respiration :
_ ne pas gêner les positions et actions nécessaires à l’équilibre et à la propulsions_ Trouver des temps d’inspiration courts
_ Vers une respiration

Le 3éme problème fondamental lié à la propulsion :
_ Utiliser les appuis solides
_ Trouver et créer des appuis les plus stables possibles dans l’eau.

Le 4éme problème fondamental lié à l’information :
_ construire des modalités d’information sur soi et sur l’extérieur
_ pouvoir se diriger dans l’eau
_ pouvoircontrôler ses actions

Pour rompre avec la définition minimale, qui débouche sur des pratiques du corps stériles et de courte durée. A l’avancement malgré les déséquilibres créés nécessairement pour se propulser et inspire

III.Quel équilibre nous donne le milieu aquatique.

Le problème lié à l’équilibration :

Rééquilibrer constamment le grand axe du corps dans l’axe de déplacement pourréduire au mieux les résistances de l’eau l’avancement malgré les déséquilibres créés nécessairement pour se propulser et inspirer.

1.L’équilibre statique

Chez le terrien : équilibre vertical sur 2 pieds, tête érigée sur les épaules, regard horizontal, soumis à la force de pesanteur.
a.Deux forces différentes

_ 2 forces de même direction mais de sens inverse
_ 2 forces avec 2 pointsd’application différents sur le corps :
_ La pesanteur : dirigée vers le bas, s’applique au centre de gravité du corps humain
_ La force d’Archimède : dirigée cers le haut, s’applique au centre géométrique du corps

La poussée d’Archimède
Tout corps plongé dans un fluide subit une poussée verticale dirigée de bas en haut égale au poids du volume du fluide déplacé et appliqué au centre de...
tracking img