Crpe sport

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2062 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les transformations de Paris sous le Second Empire

C’est durant le second Empire que Paris connut le plus de transformations concernant son urbanisme ainsi que son architecture. Après un séjour en Angleterre, Napoléon III décide de moderniser la capitale française et d’en faire une ville monde au même titre que Berlin ou Londres. En effet, Paris contrairement aux autres capitales européennes,à cette époque a gardé le même visage que sous l’Ancien Régime. En outre, au 19e siècle, la France est une puissance industrielle et coloniale se doit d’avoir une capitale à la mesure de ces ambitions et qui affiche sa prospérité aux yeux du monde.
Soutenu par Napoléon III, le baron Haussmann nommé préfet de Paris de 1853 à 1870, s’applique à moderniser cette capitale devenue trop anxiogène etpolluée. Mais quels sont les aspects de l’haussmannisation à Paris sous le second empire ? Quelles en sont les étapes et ces limites ? Pour répondre à cette étude, nous verrons en premier lieu les causes de l’haussmannisation, ensuite en deuxième partie nous observerons les étapes des grands travaux d’Haussmann ainsi que la construction et l’architecture de l’immeuble Haussmannien. Enfin, entroisième partie, nous aborderons les conséquences et les limites du nouveau Paris.

I] Les causes de l’haussmannisation

a) Une capitale malade et anxiogène

L’une des premières raisons de cette modernisation de la capitale est liée au fait qu’elle soit anxiogène et polluée. Paris est composée de rues étroites et de maisons très hautes en colombage qui gênent la circulation de l’air et aide à lapropagation des incendies. Ces maisons abritent une population pauvre issue des classes ouvrières qui se regroupe dans le centre de la capitale. Dans certains quartiers, la densité de population dépasse les 100 000 personnes aux kilomètres carrés. La surpopulation ainsi que ces habitations précaires sont favorables à la propagation d’épidémies meurtrières telles que celle du choléra en 1832 et en1849 tuant respectivement 25 000 et 20 000 Parisiens. En outre, Paris est une capitale anxiogène et concernée par de nombreux problèmes d’insécurité. Pour toutes ces raisons, les populations riches de Paris fuient le centre voire même la capitale. Napoléon III, alors sensible aux questions sociales veut améliorer les conditions de logement de ces classes pauvres. Des propriétaires eux-mêmessoucieux de la mise en valeur de leurs propriétés réclament des aménagements.

b) Des raisons politiques : faire de Paris une ville monde et attirante

La seconde raison est politique, Napoléon III qui fut enchanté lors de sa visite à Londres, veut que sa capitale soit élevée au rang de capitale monde et de prestige attirant l’Europe. Elle doit également refléter la vitrine du Second Empire, enfavorisant son image. De plus, à cette époque, la capitale devait faire face à de nombreux soulèvements populaires notamment sous la monarchie de Juillet en 1830. L’autorité publique doit donc mieux contrôler la capitale, en évitant l’érection de barricades dans les rues et en facilitant le déplacement des troupes au sein de la capitale.

c) Stimuler l’activité économique de Paris 

Pour enrichirla capitale, il faut attirer les populations aisées de France et d’Europe. Haussmann construit de grands magasins comme le Printemps (Cf. Au bonheur des Dames de Zola) et des établissements bancaires (Crédit foncier, Crédit Lyonnais) pour stimuler l’activité financière de la capitale.
αLes causes nous l’avons vu sont multiples à la fois sanitaires, politique et économique. Paris doit êtretransformée. Mais quelles sont les étapes de cette transformation ?

II] Les étapes de l’haussmannisation

Le préfet de Paris dispose de moyens efficaces pour mener à bien cette opération. Grâce à l’essor de l’industrialisation, la municipalité de Paris s’enrichit considérablement et a recourt à de nombreux emprunts massifs (la caisse des travaux de Paris) pour l’œuvre d’Haussmann. Ensuite, le...
tracking img