Dissertation de philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1259 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Peut-on comprendre la diversité culturelle?

Ainsi s'il nous est possible de parler de diversité culturelle c'est parce que nous sommes capables de déterminer ce qui fait culture. La culture semble être spécifique à l'homme. En effet la culture peut désigner cette disposition qu'à l'homme de développer ces facultés par l'éducation et par la vie en société. Ainsi la culture semble moins êtrepensée comme une opposition stricte à la nature, que comme son développement. La culture désignerait ce qui permet à l'homme de développer son humanité. Pour Kant la culture désigne cette faculté qu'à l'homme de se fixer ses propres fins. La culture est un phénomène essentiel pour Kant dans la mesure où elle permet l'avènement de la moralisation en développant les facultés humaines. La culture estdonc ce qui permet à l'homme de parfaire ses dispositions naturelles, d'accomplir son humanité. Mais du coup ? si on comprend la culture en ce sens ne risque-t-on pas de refuser à certaines tribus qui vivent dans la forêt amazonienne, une humanité qui leur reviendrait de droit ?

Cependant, la question est loin d’être simple. Si le modèle culturel légué par le positivisme était simpliste, il avaitle mérite tout de même de poser l’unité du genre humain. La raison est également présente en tout homme et il y a une nature humaine. Avec l’apparition de l’anthropologie contemporaine, l’idée de l’homme éclate et se voit complètement relativisée. « L’homme » n’existe pas, il n’existe que des « types culturels humains », foncièrement différents les uns des autres et dont on ne voit plus du toutl’unité sous-jacente. Aussi le problème posé, et qui revient sans cesse dans la confrontation des cultures qui est la nôtre se formule ainsi : La diversité des cultures est-elle un obstacle à l’unité du genre humain ?

S?il en est ainsi, c?est que prétendre exprimer à soi seul la culture, c?est justement dire que l?autre société ne possède pas de culture, qu?elle est donc barbare. Or selonLévi-Strauss, la culture se définit justement par le fait d?accepter la différence culturelle. Celui qui dit que l?autre est un barbare se comporte lui-même comme un barbare, parce qu?il traite un être humain, ou une culture humaine, comme n?étant pas humaine. Or ne pas respecter l?humanité en l?autre, c?est justement cela la barbarie. Donc il ne peut pas y avoir de culture s?il n?y a pas d?acceptation dela diversité des cultures. Le colonialisme, qui refusait d?accepter que les sociétés qu?il colonisait avaient une culture, c'est-à-dire un ensemble de valeurs et de savoir-faire qui les caractérisaient en propre, était donc une forme de barbarie, même s?il disait vouloir faire progresser les populations soumises. III. Accepter la diversité des cultures ne veut pas dire qu?il n?y a pas de valeursuniverselles On peut se demander si le fait d?accepter la diversité des cultures ne peut pas favoriser un relativisme des valeurs, qui ferait que l?on ne pourrait plus assurer à la personne humaine des droits pourtant fondamentaux. L?excision, qui est une opération chirurgicale consistant à enlever le clitoris des femmes, est par exemple pratiquée dans certaines cultures africaines. Or pourra-t-onaccepter que de telles opérations aient lieu sur le territoire français, alors que cela constitue une grave mutilation pour les femmes ?

Des peuples dits primitifs à l’individu « inculte » les jugements sur les cultures semblent souvent hâtifs. On oppose alors couramment à cette attitude, qui relève plus de la constitution d’opinion que du savoir, le relativisme culturel comme seul rempart faceà l’ethnocentrisme. Dans cette perspective on considère facilement que la pluralité des cultures est évidente et première. Pourtant la querelle de Valladolid au moment de la découverte de l’Amérique témoigne d’une difficulté à penser cette diversité. Le problème de Valladolid est de savoir s’il faut considérer les autochtones américains comme des hommes d’une autre culture ou des sous...
tracking img