Dissertations gratuites

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1274 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
AUTORITE POLITIQUE de DIDEROT (article de l’Encyclopedie)
*Vocabulaire :
-Usurpation : appropriation, imposture
-Joug :attelage, entrave
-Arroger :approprier, assimiler
-Deferer :deferger
-Restreindre : accentuer, acroitre
-Subordination :dependance, servitude
* Biographie :
Denis Diderot, né le 5 octobre[1] 1713 à Langres et mort le 31 juillet 1784 à Paris, est un écrivain, philosopheet encyclopédiste français. Diderot marque par sa culture, son esprit critique, sa puissance de travail et un certain génie. Il laisse son empreinte dans l'histoire de tous les genres littéraires auxquels il s'est essayé : il pose les bases du drame bourgeois au théâtre, il révolutionne le roman avec Jacques le Fataliste, il invente la critique à travers ses Salons, il est le maître d'œuvre d'undes ouvrages les plus marquants de son siècle, la célèbre Encyclopédie. En philosophie également, Diderot se démarque en proposant plus de la matière à un raisonnement autonome du lecteur qu'un système complet, fermé et rigide. Mal connu de ses contemporains, éloigné des polémiques de son temps et des conventions sociales, mal reçu par la Révolution, il devra attendre la fin du XIXe siècle pourrecevoir enfin l'intérêt et la reconnaissance de la postérité dans laquelle il avait placé une partie de ses espoirs.
*Questions :
1) L'autorité correspond au droit de pouvoir commander, d'être obéi[1]. Elle implique les notions de légitimité, de pouvoir, de commandement et d'obéissance, et ne doit pas être confondue avec l'autoritarisme. Sa source de légitimité peut varier, et elle peut enfins'exprimer selon un rapport de force ou un rapport de compétence.
On apercoit comme ressemblances les caracteristiques qui definit l’ « autorite » comme les notions de « legitimite », « pouvoir », « force/violence », « obeir/obeissance »,etc... Mais l’article du dictionnaire ne fait que definir ce propos, il le definit d’une maniere completement objective, sans dire si cela est bien ou mal. Alors quel’article de Diderot presente l’autorite comme quelque chose de mal « Aucun homme n’a recu de la nature le droit de commander », « mais la puissance paternelle a ses bornes »,etc...
2) Le postulat initial est que l’autorite politique n’est pas censer exister car chaque homme a son droit de liberte. Et meme s’il existe ce n’est qu’une question de temps, car l’autorite a ses limites. Le postulat deDiderot est que l’autorité n’est pas naturelle. Il existe deux sortes d’autorité : celle qui émane de la force et celle qui émane du consentement. C’est à cette dernière que Diderot donne le plus d’importance de manière à critiquer la monarchie française de l’époque.

Paragraphe 1: Il s’agit de définir le fondement de l’autorité politique. C’est un postulat initial, qui fait part de la libertéd’un droit fondamental. L’auteur présente le plan en 3 parties : l’autorité n’est pas naturelle n’existe pas. Ensuite l’auteur fait une concession en admettant que l’autorité parentale doit exister jusqu’à l’age de raison. Puis, il ajoute que tout autre autorité ne peut être établie que par la force ou par le consentement.
Paragraphe 2 : Développement : Autorité qui s’acquiert par la violenceParagraphe 3 : « quelque fois » amène une exception. Passage d’un gouvernement tyrannique à ungouvernement de monarchie constitutionnelle du a une évolution : un certain consentement qui apparaît.
Paragraphe 4 : Développement : Autorité qui s’acquiert par le consentement des peuples
3) Mots exprimant rapport logique : La critique de la monarchie absolue de droit divin.// Diderot essaye de contrerl’argument où dieu donne ses pouvoirs. Il donne une image d’un dieu jaloux qui ne veut pas communiquer ses pouvoirs. Diderot introduit ensuite l’idée que dieux permet un ordre de subordination pour remettre en cause la soumission « aveugle et sans réserve » à un autre ordre. Conséquence : prendre le pouvoir de Dieu et crime pour celui qui s’y soumet. Pour finir, il s’appuie sur le modèle...
tracking img