Explication de texte du mariage de figaro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1741 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
BEAUMARCHAIS, LE MARIAGE DE FIGARO ACTE III SCENE 5
« Le Comte. – …Autrefois tu me disais tout. » jusqu’à « Le Comte. – Eh ! c’est l’intrigue que tu définis ! »

INTRODUCTION
Dans la scène 5 de l’acte III, le spectateur et Figaro connaissent les intentions d’Almaviva : séduire Suzanne, la future épouse de Figaro. Nommé ambassadeur à Londres, le Comte souhaite y emmener Figaro et Suzanne pourparvenir à ses fins. Dans cette scène, le Comte veut savoir si Figaro connaît ses intentions et on assiste à un jeu serré entre les deux hommes. Le Comte l’emporte en pouvoir : il est « un maître absolu, que son rang, sa fortune, sa prodigalité rendent tout-puissant », dit Beaumarchais dans sa préface. Figaro l’emporte en savoir : il a percé les intentions de son maître qui quant à lui ignores’il les connaît ou non.
Problématique : La liberté accordée à Figaro ne serait-elle que verbale ? Plus que le procès des seuls abus de son maître, Figaro n’instruirait-il pas le procès d’une société qui touche à sa fin ? Enfin, pour Beaumarchais, n’est-ce pas l’occasion de montrer l’image d’un nouveau genre théâtral ?

Annonce du plan :

I. Un duel verbal


A. Les étapes du combatLe Comte se croit en situation de domination alors que c’est l’inverse.→ comique de situation.
Les deux apartés du Comte et de Figaro : le Comte Voici du neuf ; Figaro A mon tour maintenant
Un élément nouveau intrigue le Comte : est-ce le j’y renonce de Figaro ? Figaro quant à lui annonce une nouvelle stratégie : A mon tour maintenant. Le spectateur ne sait pas très bien de quel côtéle dialogue va s’orienter, mais peut se douter, par le ton de Figaro, que celui-ci a trouvé un moyen de tourner la situation à son avantage.
- mouvement : de Figaro : [...] Votre excellence m’a gratifié de la conciergerie du château à Figaro : [...] comme dit la chanson du bon Roi
La reprise du projet de voyage à Londres, provisoirement abandonné, montre que le dialogue atteint leproblème essentiel : Figaro ira-t-il à Londres ? sans que Figaro, avec beaucoup d’habileté, dévoile réellement ce qu’il pense. Le dialogue s’oriente vers une nouvelle tirade de Figaro, sur la politique, qui est une nouvelle manœuvre de diversion.
- pause : les deux apartés du Comte et de Figaro
Le Comte arrive à une nouvelle conclusion, opposée à la première : Suzanne m’a trahi, mais qui ne reposepas sur des arguments solides. Le caractère contradictoire des conclusions successives produit un effet comique. Figaro croit triompher : Je l’enfile et le paye en sa monnaie. Mais le spectateur sait bien que le Comte est cette fois dans le vrai : Suzanne a bien parlé à Figaro des intentions malhonnêtes du Comte, ce qui atténue le sentiment de victoire.
Le duel n’a pas d’issue très claire,mais il aura servi à mettre à jour quelques vérités et règlements de compte.


B. Les caractéristiques du combat verbal


On peut observer l’utilisation de procédés récurrents dans les échanges verbaux.
Les répliques symétriques
Elles jouent sur les similitudes et les oppositions. Toute l’habileté polémique consiste à retourner la réplique de l’adversaire en utilisant lamême structure.
Autrefois tu me disais tout / Et maintenant je ne vous cache rien : ces deux répliques ont le même sens, l’opposition réside dans la forme affirmative et négative. En soulignant la similitude de situation sous une forme opposée, Figaro annule la réplique du Comte et le reproche qu’elle contient.
Combien la Comtesse t’a-t-elle donné.. / Combien me donnâtes-vous.. A l’accusation indirecte de corruption que contient la question du Comte, Figaro répond par une autre accusation : si lui-même est corrompu, le Comte ne vaut pas mieux. Figaro, encore une fois, marque un point.
• Les esquives
Certaines répliques de Figaro ne semblent être là que pour opérer des diversions lorsqu’il se sent menacé de trop près. Si l’on met à part les deux...
tracking img