Fin de partie. beckett

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2274 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Question sur 8 points : Quelles relations entretient l’œuvre avec son titre.

Fin de Partie, est l’une des œuvres les plus connues de Samuel Beckett. Pièce de théâtre écrite en 1957 en français, à Londres. Elle met en scène quatres protagonistes handicapés physiquement, qui sont enfermés dans un espace clos, l’extérieur quant à lui semble abandonné. Le titre anglais du livre, Endgame, est unterme propre au jeu d’échec, jeu, que pratiquait Beckett.

Nous allons d’abord constater qu’il y a de nombreuses analogies aux jeu d’échec, dans toute l’œuvre.

Ainsi l’on retrouve les pièces du jeu d’échec. Hamm symboliserait le roi, il y a tout ce jeu avec le fauteuil où Clov le déplace de droite à gauche, de devant en arrière. Comme la pièce du roi, il se déplace peu, justequand il se sent en danger. C’est peut-être de là que viendrait ça crainte de ne pas être au centre. Clov, quant à lui, pourrait représenter le fou, ses déplacements sont pour la plupart diagonales, de la cuisine (avant scène droite), ou encore des poubelles, (à l’avant-scène gauche ) à Hamm (au centre). Nell et Nagg quant à eux peuvent rappeler les tours peut-être dut au fait qu’ils s’aggrippent aubord de leur poubelle pour pouvoir voir ce qui se passe à l’extérieur.

On peut également parler des microstructures qui sont des moments où dans l’œuvre, on met en action un personnage, soit par une question, soit par un ordre. Elles se cloturent par la mise en immobilité de cette même personne par le retour à sa place initiale. L’on retrouve ici l’idée de déplacement comme au jeu d’échec.Cette fin de partie renvoie à la fin de vie. En effet dès le commencement, l’on relève, que la scène se passe en fin de journée. La lumière est grise. On est en fin de journée, le spectateur comprend que la scène se terminera la nuit par la mort. Il y a deux cul-de-jatte vieux (Nelle et Nagg) bloqués dans une poubelle, comme s’ils étaient enfermés dans leur propre cerceuil. Puis il y en adeux autres, au centre de la pièce, qui ont encore un peu de vitalité mais qui sont malgré tout, eux aussi en fin de vie. L’un est aveugle et malade (Hamm), l’autre ne peut s’asseoir (Clov). Il y a aussi l’idée de fin de jeu. On comprend alors que tout semble se jouer ici, endgame, c’est l’échec au roi. C’est le peu d’espoir qu’il reste au roi avant de mourir. C’est comme si les personnages jouaientleurs dernières cartes dans ce court laps de temps. Il y a une idée de mort, en effet on joue la fin, mais l’on ne sait pas quand ça s’arrête. N’oublions pas que Beckett à fait l’expérience du temps lors de la longue agonie de son frère. On sait que la mort est inévitable, mais on ne sait pas quand elle va tomber.

Ainsi l’on retrouve dans Fin de Partie la peur de mourir. Beckett a expliqué àRoger Blin qui joue Hamm que ce dernier est « un roi dans cette partie d’échec perdue dès le début ». Ainsi son personnage sait qu’il va mourir, mais la peur de savoir quand persiste. Il essaie alors de se protéger du mieux qu’il peut. Ainsi face à l’enfant qui est à l’extérieur et qui semble mourir, Hamm refuse de lui porter secours, symboliquement il pourrait représenter un pion ennemi, quiarrivé au bout de l’échiquier (la scène) se transformerait en dame pour mettre le roi en échec. Cet enfant peut alors faire basculer la partie. Ainsi Hamm refuse que Clov aille l’aider et préfère même qu’il le tue. On voit ici qu’il y a une réelle peur de la mort. Au début de la pièce Hamm annonce : « A moi de jouer » tout en baillant. Comme s’il sortait de sa léthargie pour commencer à jouer. Commesi c’était son premier coup . On retrouve ici une idée propre au échec. Le roi ne bouge que lorsqu’il se sent en danger. Les autres pions sont là pour l’aider. Ainsi on comprend mieux cette dépendance à Clov. Hamm peut se déplacer que si ce dernier le couvre. On pourrait même rajouter que la fin de partie, est un moment très long , en effet, les rois qui s’affrontent se cherchent, ils se...
tracking img