Fragment sur le handicap et la vulnerabilité

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1155 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet essai intitulé « fragment sur le handicap et la vulnérabilité » a été écrit par Charles Gardou aux éditions ères 2009. A partir d'un itinéraire anthropologique qui l'a confronté à la diversité humaine dans différents lieux du monde, Charles Gardou consacre ses ouvrages à la vulnérabilité et à ses multiples expressions, en particulier aux situations de handicap. Professeur à l’universitéLumière-Lyon 2, il a fondé le Collectif Reliance  sur les situations de handicap, l'éducation et les sociétés. Auteur d'une douzaine d'ouvrages et de nombreux articles, il a également créé et il dirige les collections « Connaissances de la diversité » et « Reliance » aux éditions ères. Il assume par ailleurs plusieurs responsabilités et engagements nationaux et internationaux.
Il aborde avec forceles multiples dimensions du handicap dans une trajectoire d’homme ou de femme : ses différentes formes et les statuts qu’elles confèrent, les singularités des histoires de vie, ses retentissements sur la famille, la fratrie, la vie sociale, la politique, l’éthique, etc. L’ouvrage est aussi un engagement personnel pour changer les choses, restaurer un lien propice à l’altérité.
L’ouvrage traite demanière synthétique quels sont les questions du handicap mental, tout en s’appuyant sur des théories d’auteur qui ont fait des recherches sur le handicap et des exemples concrets. Tout d’abord, cet essai a pour thème principal la mutation culturelle, c’est-à-dire l’intégration sociale des personnes en situation de handicap intellectuel. Pour cela il insiste sur le fait que la société doit accepterla différence entre les individus et l’importance de l’ampleur que le regard de l’autre peut avoir sur le handicap. En effet, il engendre des difficultés pour se construire en tant que personne et ainsi éloigner les préjugés que la société peut avoir sur des personnes différentes à la norme. Le discours manifeste de nos sociétés affirme que malgré le handicap d’une personne sa pleine humanitén’est à aucun moment remise en question. Ce sont des hommes ou des femmes comme les autres, ayant les mêmes droits que tous les autres citoyens, mais la réalité objective des pratiques nous renvoie plutôt à une stigmatisation sociale de ces personnes à travers le rejet dont elles sont victimes. « Une déchirure dans l’espace de la vie » c’est ainsi que Charles Gardou définit le handicap. Pour lui, cettedéchirure impose de repenser les catégories qui président aujourd’hui à l’organisation des rapports sociaux. Car celles-ci ne font justement aucune place aux déchirures, et s’emploient au contraire à catégoriser des normes. Elles organisent dans ce sens la vie sociale, mais aussi notre façon de penser de se sentir et elles nous empêchent de reconnaître comme nos proches et nos semblables ceux quine sont « pas comme nous ». Qu’il s’agisse de quotient intellectuel, de tests projectifs ou d’aménagement des espaces urbains, la frontière est toujours étanche entre ceux qui se targuent d’être « bien portants » et ceux qui sont marginalisés sous la catégorie de « handicapés ». Charles Gardou aborde l’ensemble des questions inhérentes au handicap : organisation sociale et scolaire, vie familialeimpliquant notamment les fratries, environnement affectif et professionnel, sexualités, questions éthiques… Il propose à la fois des pistes que chacun est invité à prolonger dans ses réflexions personnelles et des ouvertures à l’usage des formateurs. Son but : nous obliger à considérer enfin le handicap comme une question qui concerne tout homme et tout citoyen.
Dans cet essai de nombreusesnotions ont était développé. En effet, dans cet ouvrage on peut relever des notions qui sont très proches les unes des autres et qui par ailleurs m’ont demandé une recherche plus précise pour pouvoir les définir et donc les différencier. Ce sont des notions que je connaissais mais le fait de les employer ensemble m’a interpellé.
Tout d’abord, la notion de vulnérabilité m’a questionné, qu’est-ce...
tracking img