Gargantua

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1794 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Thélème - une abbaye conforme aux idéaux de l’humanisme

François Rabelais était un prêtre catholique évangélique, médecin et écrivain humaniste français de la Renaissance, né à La Devinière à Seuilly, à une date indéterminée, entre 1483 et 1494. Il est mort à Paris le 9 avril 1553. Ses œuvres, comme Pantagruel (1532) et Gargantua (1534) sont considérées comme une des premières formes duroman moderne. Ils tiennent à la fois du conte avec leurs personnages de géants, de la parodie héroï-comique de l'épopée et du roman de chevalerie. Ils préfigurent également le roman réaliste et satirique.
Rabelais a crée dans « Gargantua » l’abbaye de Thélème qui est d’ailleurs la première utopie de la littérature française. Elle a été décrite par l’écrivain au chapitre LVII. À la fin dela guerre picrocholine, Gargantua remercie son ami, le frère Jean des Entommeures, de l'avoir aidé dans sa lutte contre Picrochole, en lui offrant de lui bâtir une abbaye. Le frère Jean refuse d'abord, « car comment pourrais-je, dit-il, gouverner autrui, qui moi-même gouverner ne saurais ? ». Finalement, il accepte la proposition de Gargantua. Toutefois, la règle du lieu sera l'inverse de ce queconnaissent les abbayes de l'époque, dont les moines sont soumis à l'obéissance, à une discipline et à une hiérarchie. La devise de l'abbaye est : « Fais ce que voudras ». En ce sens, l’abbaye de Thélème semble être complètement différente d’une abbaye traditionnelle.
Le nom « Thélème » dérivé du grec « thélêma » (« je veux ») désigne dans le Nouveau Testament la volonté divine, laquelle semanifeste en l'homme sans que la raison de celui-ci n'intervienne. Déjà la signification du nom « Thélème » prouve que Rabelais a tenté de décrire un autre type d’abbye, dont le principe devait correspondre aux valeurs de l’humanisme.
L'abbaye de Thélème évoque par son architecture un château de la Renaissance, tel Chambord, plutôt qu'un monastère médiéval. De plus, dans une abbayetraditionnelle les habitants sont soumis a une règle sévère qui leur dicte leurs faits, leurs gestes et leurs pensées. Elle ne leur laisse aucune chance d’exercer leur libre arbitre ou leur initiative individuelle. Dans l’abbaye de Thélème, il y existe seulement une règle, « fais ce que voudras ». Grâce à cette règle les Thélèmes étaient libres, leur vie était régie non par des dois, des statuts, maisselon leur volonté et leur libre arbitre. Le plus important était leur désir personnel, ils n’avaient pas de contraintes, « nul ne les obligeait ». Néanmoins, cette libérté d’agir ne signifie pas tout à fait que les résidents faisaient ce qui bon leur semblait, mais plutôt, qu’il se comportaient selon les suggestions de la volonté divine.
Dans une abbaye traditionnelle les habitants ont unemploi du temps fixe, ils se consacrent au service divin, à la prière, à la méditation, au travail intellectuel et manuel. Dans le livre d’Umberto Ecco Au nom de la Rose on voit que le travail est une règle fondamentale et indispensable de la vie quotidienne des moines. Pourtant, les Thélèmes « sortaient du lit quand bon leur semblait, buvaient, mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désirleur en venait ». Toutes ces occupations paraissent agréables et ne peuvent pas être source de conflits entre les Thélémites.
Une abbaye traditionnelle n’est ouverte que pour les hommes ou pour les femmes dirigés soit par un abbé soit par une abbesse. Dans l’abbaye de Thélème la communauté était mixte. Il n’y avait pas de supérieur qui veillait sur les autres. Les Thélémites étaient touségaux, tous « bien éduqués, ils savaient lire, écrire, chanter, jouer d’instruments de musique, parler cinq ou six langues et s’en servir pour composer en vers aussi bien qu’en prose ». Les pensionnaires ont été sélectionnés, c’était une élite par naissance, richesse et curiosité intellectuelle. Ils étaient aristocrates, ils faisaient partie de la noblesse. Les hommes étaient « des chevaliers preux,...
tracking img