Gestion de risque de change

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2161 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La gestion des risques financiers repose sur quatre attitudes possibles :
- l’auto-couverture qui consiste en apparence à ne rien faire, et qui ne concerne que quelques très grands groupes pour certains de leurs risque.
- la fixation dés aujourd’hui du prix ou des taux d’une opération qui se déroulera dans le futur. L’entreprise ne peut pas alors bénéficier d’une évolution favorable à sesintérêts du prix ou du taux dans la future.
- l’assurance qui consiste à payer d’une façon ou d’une autre une prime à un tiers qui prendra alors à sa charge le risque s’il se matérialise. L’entreprise peut donc bénéficier d’une évolution favorable à ses intérêts du [...]
La gestion du risque financier 
Chapitre 2 : LES STRATEGIES POUR  LA GESTION DU RISQUE
SECTION  3 : LES DIFFERENTS STRATEGIES POURLA GESTION DU RISQUE FINANCIER
[...] s’il se matérialise. L’entreprise peut donc bénéficier d’une évolution favorable à ses intérêts du prix ou du taux dans la future.
- la cession immédiate de l’actif ou du passif porteur de risque.
I – L’AUTO- COUVERTURE
A- le risque de change
La gestion du risque de change comporte deux volets distincts. Le premier concerne la détermination et lasurveillancepermanente de la position de change, le deuxième volet présente un caractère plus actif. Ses deux composants sont l’évaluation du degré de probabilité de la réalisation effective d’une perte découlant du risque de change et la mise en œuvre, quand elle apparaît justifier,des technique adéquate en vue de se protéger effectivement contre ce risque
L’opération de couverture ne cherche pas àréaliser un profit mais à annuler les conséquences des variations du taux de change, alors que la couverture du risque de change repose sur cinq axes principaux :
1- le marché interbancaire au comptant et la gestion du risque de change
Pour se couvrir, l’importateur possédant une dette en devise doit acheter, dés maintenant, sur le marché au comptant, les devises dont il aura besoin plus tard. Si satrésorerie ne l’autorise pas à procéder à cet achat, l’importateur doit emprunter des dirhams pour les vendre sur le marché au comptant afin d’obtenir la devise dont il aura besoin.
Cette procédure a pour inconvénient de faire perdre à l’entreprise qui se protége contre le risque de change le crédit qui lui avait été consenti par son fournisseur.
Pour l’exportateur possédant une créance endevise, la couverture la plus simple consiste à emprunter le montant des devises et à les vendre immédiatement sur le marché au comptant pour obtenir des dirhams.
2- le marché interbancaire à terme et la gestion du risque de change
Le besoin de couverture contre le risque de change explique le développement des transactions sur le marché à terme. Les opérations d’exportation et l’importation comporteen effet des délais  de règlement qui rend incertain le montant de monnaie nationale reçus ou payé dans l’avenir pour une certaine quantité de devises étrangères.
- la couverture contre le risque de hausse des cours : l’importateur qui contracte dans sa monnaie connaît la somme qu’il devra verser à l’échéance du crédit qu’on lui accorde. N’est plus le cas si la dette est libellée en devisesétrangères. Pour éviter cet inconvénients, sans devoir pour autant immobiliser sous forme d’un achat au comptant la somme à payer à l’échéance du crédit, l’importateur qui redoute une hausse du taux de change achète à terme des devises correspondant au montant de sa dette
- la couverture contre le risque de baisse des cours : l’exportateur qui contracte dans sa monnaie connaît parfaitement le montantdirhams qu’il recevra à l’échéance du crédit qu’il accordé. Tel n’est pas le cas si le contrat est libellé dans la monnaie de l’importateur ou dans une devise tierce. Pour remédier à cet inconvénient, l’exportateur qui redoute une baisse du cours de la devise vend à terme auprès de son banquier le montant de sa créance et détermine, de cette manière, avec précision, la somme en franc qu’il...
tracking img