Introduction dissertation droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1516 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'introduction de la dissertation

Le sujet de la dissertation peut être très précis, très large ou de toutes les nuances intermédiaires : l’introduction de la dissertation réclame donc une plus grande faculté d’adaptation que celle des commentaires. Avant d’indiquer les éléments constants des introductions de dissertation, il faut définir leur rôle.

L’introduction d’une dissertation a deuxobjectifs : délimiter le sujet (rôle de l’entonnoir ou des définitions) et justifier le plan (rôle de la problématique). Délimiter le sujet, c’est s’il est étroit partir de l’énoncé qu’on vous donne, le situer dans un contexte large en évoquant par exemple les lois relatives au sujet et l’actualité du problème, puis revenir de votre propre initiative au sujet stricto sensu donné par le prof. Ilfaut faire comme si vous aviez vous-mêmes déterminé le sujet, donc justifier l’intérêt de la question posée : partez du principe que l’énoncé donné est le plus intéressant qu’il soit possible de trouver sur ce thème, et expliquez pourquoi cet intérêt dans votre introduction. C’est un exercice d’hypocrisie.

Il se peut qu’on vous donne un sujet qui couvre quasiment tout le semestre : dans ce casc’est à vous de relire le semestre selon une grille de lecture que vous choisirez vous-mêmes librement, et dont vous justifierez la pertinence par votre introduction. C’est alors vous qui fixez votre sujet dans le respect du cadre général donné par l’énoncé. Le problème ne se pose pas quand le sujet est précis, comme il l’est généralement dans les deux premières années de Licence.



Règlehabituelle : l’introduction peut faire jusqu’au tiers du devoir.

Elle contient des éléments obligatoires, mais dont l’ordre est libre, sauf pour la phrase d’accroche, la problématique et l’annonce du plan (ces deux dernières sont parfois la même chose). Ces éléments sont :



- la phrase d’accroche, toujours au début : vous la faites comme d’habitude. Ici elle peut éventuellement être remplacéepar la simple présentation du sujet. La méthode la plus courante pour présenter le sujet s’appelle « l’entonnoir » : vous partez d’un thème très large dont votre énoncé est une subdivision, et vous resserrez progressivement les catégories évoquées jusqu’à arriver à l’énoncé. Pour plus de précision et de volume littéraire, il est conseillé de définir chaque catégorie que vous évoquez, etéventuellement de citer ses éléments dont vous ne traiterez pas. La méthode de l’entonnoir est admise, mais terriblement banale : c’et une « phrase-secours » comme il y a des plans-secours : il vaut mieux la réserver au graves pannes d’inspiration. La vraie phrase d’accroche est préférable (c’est celle qui « pique » le lecteur).

De plus il faut éviter les phrases d’accroche qui pourraient figurer dans denombreuses introductions sur des énoncés différents : par exemple ne mentionnez pas Rousseau et le contrat social pour la Constitution de 1958, puisqu’ils n’ont pas plus inspiré celle-là que celles de 1946, 1875, 1848…



- définition des termes du sujet, même si elle vous semble évidente : le but n’est pas de montrer au correcteur que vous les comprenez, mais de les faire comprendre à unlecteur imaginaire qui ne serait pas juriste.
S’il s’agit d’un mécanisme légal ou d’une définition légale vous donnez, en plus de la définition, le numéro de l’article ou la référence de la loi qui correspond. Si la définition légale est courte, vous pouvez la recopier entre guillemets. Si elle est longue, vous en reformulez vous-mêmes les grands principes, éventuellement en supprimant les nuancesinutiles à votre devoir : si finalement vous en avez besoin, vous introduirez ces nuances dans le corps du devoir à l’endroit où elles vous serviront.





- un peu d’Histoire. Pas obligatoire : il faut que cela corresponde parfaitement au sujet car le hors-sujet est ici un danger grave. De plus il faut veiller à la longueur finale de l’introduction, et dans une certaine mesure à sa...
tracking img