La consiance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PBM

Qu'arrive-t'il quand une de nos actions cesse d'être spontanée pour devenir automatique ?
Le temps et le divin
Peut-on être conscient de soi-même ?Bergson, dans ce court extrait, s’interroge sur la nature de la conscience. Selon lui, elle se manifesterait par un choix, et serait tournée soit vers le passé,(mémoire, c’est à dire création) soit vers le futur (anticipation, c’est à dire choix.) Ainsi, il y aurait des fluctuations de la conscience, selon "la somme plus ou moinsconsidérable de choix [] que nous distribuons sur notre conduite". Si le raisonnement de Bergson est limpide, ses conclusions le sont moins. En effet, les conséquencespotentielles de sa thèse sont énormes. L’humanité se définit souvent par sa conscience : si nous acceptons que celle-ci puisse osciller, n’y-a-t’il pas un risque denégation de la conscience et donc de l’humanité de certains ? Si la conscience est "synonyme de choix", tous ceux qui adhèrent à un dogme sont-ils encore conscients ? Si lamémoire est création, quelles en sont les conséquences pour l’art ou la théologie ? Enfin, le temps et le divin peuvent-il coexister avec cette conscience Bergsonienne?

[...] Depuis des temps immémoriaux, l’homo sapiens a cherché ce qui lui est propre, ce qui fait de lui un homme. La conscience est un des attributs humains quifait le plus preuve d’ubiquité dans toutes ces listes de caractères propres à l’homme. Le texte de Bergson que nous avons sous la main a donc une importance capitale,puisqu’il touche à ce qui pour beaucoup définit l’humanité. Pour Bergson, la conscience peut certes être un attribut humain, mais elle admet des fluctuations. [...]
tracking img